LE DIRECT
Harvey Wiley dans le laboratoire de chimie du ministère de l’agriculture à Washington, USA. Photo non datée.

Poison Squad ou l’avènement d’une conscience face à l’industrie agro-alimentaire

4 min
À retrouver dans l'émission

Le chimiste américain Harvey Wiley à mené dès la fin du XIXe siècle une croisade contre les pratiques criminelles de l'industrie alimentaire. Un précurseur !

Harvey Wiley dans le laboratoire de chimie du ministère de l’agriculture à Washington, USA. Photo non datée.
Harvey Wiley dans le laboratoire de chimie du ministère de l’agriculture à Washington, USA. Photo non datée. Crédits : Getty

Horreur face aux mots « pesticides », « conservateurs », « agents de texture » et « colorants », on pourrait dater la défiance vis-à-vis de l’industrie agroalimentaire de la fin du XXe siècle ou franchement du XXIe siècle et pourtant dans le documentaire La brigade des empoisonnés volontaires proposé sur Arte.tv, on découvre le combat sans merci du chimiste américain Harvey Washington Wiley qui s’est lancé dans une croisade sans merci contre les additifs chimiques dans l’alimentation de ses concitoyens dès la fin du XIXe siècle.    

La couleur de ce vin ? Du bitume. La forme parfaite de ces œufs, pourtant loin d’avoir été produit par la poule qu’ils évoquent, ou encore le vert de cette salade est-il si honnête que l’éclat de sa couleur semble nous le promettre ? Au début du XXe siècle la nourriture qu’on dispose sur les tables n’a rien de l’authenticité d’un temps jadis fantasmé, les additifs, conservateurs et autres colorants sont déjà bien là mais sans annoncer leur présence, c’est le Far West agro-alimentaire, tout est permis puisque rien de ne se sait. Harvey Washington Wiley teste tous ces produits cachés pour en évaluer les risques, l’histoire de toute une vie consacrée à rendre transparent les invisibles minuscules de l’alimentation industrielle. Trouver un remède à cette industrie qui tue nécessite quelques martyrs, pour effectuer ses analyses il recrute donc des « empoisonnés volontaires » pour tester la toxicité des substances qu’il soupçonne. 

La chimie alimentaire s’invente et accompagne à marche forcée l’exode rurale vers les grandes villes, industrielles elles aussi. On transforme la viande, les céréales, les fruits, les légumes, tout ce qui se mange à grande échelle pour produire beaucoup, très vite et pas cher. Le principe est vraiment bien connu aujourd’hui. Wiley identifie les formaldéhydes, le borax et le sulfate de cuivre qui donne cette belle couleur verte et durable aux légumes sur les étals, la fraîcheur et le naturel en toc. Pour Wiley la science doit contribuer à la santé pas la détruire, mine de rien. Depuis les années 1860, en Grande Bretagne on légifère après une sombre affaire de bonbons fatals fourrés à l’arsenic, en France on interdit déjà l’acide salicylique dans le vin et l’Allemagne scrute les recettes appliquées à la production de sa fameuse bière. Aux États-Unis il ne se passe pas grand-chose à cet endroit-là et la publicité mensongère vit ses beaux jours, la protection du consommateur est un détail microscopique dans la vie de l’industrie nationale et l’État n’est pas invité à s’y intéresser de trop près. Les mangeuses et les mangeurs s’empoisonnent donc copieusement sans le savoir. Wiley s’attaque aux industries qui ne manquent pas de contre-attaquer en le traînant dans la boue. Un peu seul dans son entreprise de justicier alimentaire jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’Abraham Lincoln, il intègre son ministère de l’agriculture et lance une étude de grande ampleur à l’échelle du pays pour dénoncer le lait frelaté aux formaldéhydes. Wiley entreprend en 1902 de convaincre l’opinion publique en recrutant ses cobayes humains. Douze volontaires qui vont consommer ces aliments incriminés et dont le bulletin de santé tient en haleine les lecteurs de la presse, cette « Poison Squad » dont la santé décline à vue d’œil et qui contribue à l’apparition d’une conscience des dangers d’une production agro-alimentaire sans garde-fou.

Lien :

Documentaire de John Maggio, La brigade des empoisonnés volontaires, Arte, 2019. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......