LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Forum Humboldt parviendra t-il à faire oublier des décennies de controverses ?

Un château hanté par l'Histoire

4 min
À retrouver dans l'émission

Construit sur la célèbre île aux Musées berlinoise, le Forum Humboldt en impose. Pourtant, l'inauguration de cet édifice ne suscite pas l'enthousiasme unanime des habitants. Ressuscitant le passé impérial et communiste de l'Allemagne, ce nouveau château rouvre des blessures anciennes.

Le Forum Humboldt parviendra t-il à faire oublier des décennies de controverses ?
Le Forum Humboldt parviendra t-il à faire oublier des décennies de controverses ? Crédits : Paul Zinken - Getty

Un château sort de terre à Berlin, on croirait à un conte de fée mais pas tout à fait. 

L’inauguration du Forum Humboldt a eu lieu le 17 décembre à Berlin en version numérique. La promesse de cet édifice hybride : une peau héritée du passé mais un présent palpitant à l’intérieur pour une Allemagne réconciliée avec elle-même. 

Parce que ce Forum Humboldt aurait pu ne pas exister. Après la chute du mur de Berlin, il fallait un projet commun aux deux Allemagnes unifiées pour cultiver un présent plus désirable que  les multiples faillites qui touchaient les habitants de ses régions orientales. Le principe a fait ses preuves, créer un territoire commun pour porter ensemble un regard confiant vers l’avenir. 

Ce qui a grippé la machine, c’est le lieu où le Forum a trouvé place : le Palais de la République. Un gigantesque bâtiment rectangulaire dans le plus pur style fonctionnaliste qui abritait le parlement est-allemand mais aussi les bons souvenirs, parce qu’il y en a eu, de la vie sociale et culturelle sous le socialisme. On pouvait y dîner, y voir un concert, des spectacles, y manger une glace, et même y jouer au bowling. Les souvenirs festifs du communisme à l’œuvre s’incarnaient dans ce bâtiment  dont la destruction a été décidé en 2002. Si les Allemands de l’Est ont accueilli avec ferveur la fin de leur régime politique, les bons souvenirs étaient, ce jour-là, liquidés dans un même mouvement, avec les mauvais.  

Pour remplacer ce monument de la division allemande le long de la Spree, on a cherché dans un passé plus lointain, bien avant la guerre froide : la reconstruction du château des Hohenzollern, la famille royale de Prusse et des empereurs d’Allemagne qui a gouverné du XVIIIe siècle à la Première guerre mondiale a semblé constituer une solution. Dans un  documentaire diffusé sur Arte intitulé « Et Berlin se bâtit un château… », points de suspension, tout est dans cette ponctuation du doute, le malaise est présent à chaque instant dans les témoignages des intervenants, rarement certains de la pertinence de ce choix et défendant difficilement un projet polémique.

Personne n’aimait ce château après la mort de Frédéric Ier, son commanditaire, qui avait rêvé d’avoir son propre Versailles et sa proximité avec le peuple, réputé rebelle de Berlin, n’invitait pas les séjours fréquents des monarques soucieux de leur quiétude, voire de leur sécurité.  Bombardé en 1945, ce symbole de la monarchie allemande « inaccessible au peuple » est rasé en 1950 par le nouveau pouvoir communiste en place.  

Des ruines balayées et reconstituées aujourd’hui comme un décor historique qui se rappelle aux yeux des passants tout en proposant, à l’intérieur, le projet culturel le plus ambitieux du moment en Allemagne. 

Mais une Allemagne travaillée par ce passé communiste balayé sans en avoir fait le bilan et peut-être la synthèse avec l’héritage de l’Allemagne de l’Ouest pour un projet commun. A minima on trouve à l’intérieur du château dans un couloir la reproduction des fenêtres de  l’ancien Palais de la République peintes sur les murs comme une relique fantomatique d’un passé qui peine toujours à trouver sa place aujourd’hui. 

Une accumulation historique périlleuse toujours en chantier à laquelle s’ajoute comme le rappelle Thomas Wieder dans les colonnes du Monde que le Nigéria demande la restitution de plusieurs objets destinés à être exposé dans le Forum Humboldt qui décidément ne résoudra pas les nœuds de l’histoire mais en sera certainement un des nouveaux centres de  cristallisation.

Liens :

Delphine Nerbollier, L’Allemagne inaugure son très attendu Forum Humboldt, La Croix, 18/12/2020.

Thomas Wieder, Berlin inaugure le Humboldt Forum, qui ressuscite son passé impérial et colonial, Le Monde, 17/12/2020.

Documentaire Et Berlin se bâtit un château… de Norbert Buse (Arte, 2020).

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......