LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aux alentours de Porto Velho, dans l'état de Rondonia, le 24 août 2019

#ActForAmazonia

5 min
À retrouver dans l'émission

Le G7 va débloquer une aide d’urgence pour envoyer des Canadair en Amazonie. Mais le président brésilien Jair Bolsonaro a rejeté l'offre des pays du G7 et notamment celle de la France qui proposait de débloquer 20 millions d'euros.

Aux alentours de Porto Velho, dans l'état de Rondonia, le 24 août 2019
Aux alentours de Porto Velho, dans l'état de Rondonia, le 24 août 2019 Crédits : AFP

Outre cette flotte aérienne, le G7 s’est accordé sur un volet d’aide à moyen terme destiné à la reforestation, précise le site de l’hebdomadaire Le Point. Amélie Perraud-Boulard, envoyée spéciale à São Paulo, rappelle que cette année, ce sont 76 720 feux qui ont été enregistrés sur le territoire brésilien, soit 85% de plus que l’an passé. En cause notamment la politique prédatrice pour l’environnement du président Bolsonaro, et en particulier la déforestation accélérée depuis son arrivée au pouvoir. Dans Courrier international, Sabine Grandadam explique pourquoi la forêt la plus humide du monde brûle depuis des semaines

L’humidité captée par la canopée se propage intensément et imprègne le sol, permettant même à certaines régions de forêt dense de générer leur propre régime de pluies sans aucune influence météorologique. (Des experts sur le site BBC Mundo)

Ces experts relèvent pourtant que « la forêt amazonienne est devenue plus inflammable depuis quelques décennies », en raison des incendies précédents, qui assèchent les sols. Tous les scientifiques s’accordent pour incriminer la déforestation et la politique actuelle du gouvernement brésilien, « qui promeut des modèles de développement agricole basés sur le brûlage » dans le but d’étendre les cultures intensives de soja et l’élevage de bétail. Jusque-là, cette politique était contenue par une réglementation appuyée sur des techniques de monitoring par satellite et par le cadastrage des terres indigènes. Aujourd’hui, la délimitation des terres appartenant aux communautés amérindiennes et garantissant leurs droits est « ajourné par le gouvernement, et confié… au ministère de l’Agriculture ».

Aux arbres, citoyens !

Libération consacre aujourd’hui une édition complète au poumon vert de notre terre. Comme l’annonce Matthieu Écoiffier : « après le Libé des océans consacré à l’actualité du poumon bleu de la planète, ce Libé des forêts et ses 28 pages de balades dans les arbres – imprimées sur cinq tonnes de papier recyclé ou durable – était une nouvelle aventure journalistique à défricher. » Amazonie, concours de bûcheronnage, sapin comestible, expositions d’art, sylvothérapie… 

Alors que l’être urbain a la tête en permanence connectée à la web-canopée mondiale, l’arbre représente aussi un besoin de s’enraciner.

Mais le projet s’est vu rattrapé par une actualité brûlante. Christian Poirier, directeur des programmes d’Amazon Watch, met en accusation le gouvernement brésilien dans les incendies en Amazonie. L’ONG, basée en Californie, se consacre à la protection de la forêt tropicale et de l’écosystème, et à la défense des populations autochtones dans les principaux pays du bassin de l’Amazone : Pérou, Equateur, Colombie et Brésil. Là, dénonce Christian Poirier, directeur des programmes d’Amazon Watch "les déboisements illégaux ont augmenté de 67%. C’est la conséquence directe des déclarations du nouveau président", qui permettent à ses acteurs "d’agir avec un sentiment total d’impunité (…) ils se sentent légitimés à envahir des terres appartenant à des communautés autochtones. Ces terres volées, une fois déboisées, ont une valeur marchande bien supérieure. Nettoyées par le feu, elles peuvent être vendues à des agriculteurs ou à des éleveurs." Il évoque "des mafias liées à l’agrobusiness. Qui, pour allumer ces feux, recrutent des chômeurs et les exploitent dans des conditions proches de l’esclavage". Et il estime que ""la volonté de la France et de l’Irlande de subordonner la signature de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur à un engagement réel de défense de l’environnement est un pas très important.

La maison brûle chez Bolsonaro : selon un sondage récent 86% des Brésiliens veulent préserver l’Amazonie. "Les mobilisations sont nombreuses : femmes, communautés indigènes, paysans sans terre… Notre travail à Amazon Watch consiste à soutenir ces luttes." Christian Poirier, directeur des programmes d’Amazon Watch

Quand la forêt brûle

Amazonie, Sibérie ou Canaries, cet été encore les feux de forêt ont pris une ampleur si gigantesque qu’on les appelle les mégafeux. La philosophe Joëlle Zask s’est intéressée à ces phénomènes extrêmes dans un livre qui vient de paraître aux éditions Premier Parallèle sous le titre Quand la forêt brûle. Penser la nouvelle catastrophe écologique

Camp Fire, qui en novembre 2018 a détruit entre autres la ville de Paradise en Californie, a été sans précédent, irrésistible ; selon les pompiers, il s’est propagé à une allure phénoménale, jusqu’à conquérir l’étendue d’un terrain de football par seconde.

La philosophe s’emploie à requalifier le phénomène du mégafeu comme un "accélérateur d’opinion" en faveur d’une action collective "pour la sauvegarde, non de la terre qui nous survivra, mais des conditions d’existence humaine". Elle insiste notamment sur le choc émotionnel et la sidération provoqués par l’événement chez tous les êtres vivants : "l’hébétude est telle que la capacité de réagir s’évanouit, même chez les animaux". Les cochons, les chevaux réputés intelligents se précipitent vers leur gîte en flammes… Et même les oiseaux tombent en pluie. "Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent", affirmait déjà Chateaubriand.

Par Jacques Munier

A lire aussi : Books N° 99 La Forêt et nous

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......