LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Lénine, réveille-toi

4 min
À retrouver dans l'émission

météo idéale en Syrie
météo idéale en Syrie Crédits : Maxim Shemetov - Reuters

Alors que la guerre froide se réchauffe plus vite que le climat dans l’orbite de Moscou, Le Monde a mené l’enquête sur « l’homme des guerres de Poutine »

Sergueï Choïgou, le ministre de la défense russe, est aussi son meilleur agent en communication. L’homme, qui n’est ni un militaire de carrière ni un ancien du KGB mais un fonctionnaire du Parti qui a su profiter des années Eltsine pour s’enrichir, n’a pas oublié le conseil prodigué par le président russe lorsqu’il l’a nommé à son poste : regarder House of cards et Boss , les deux séries américaines où pouvoir, cynisme et intrigues se conjuguent au sommet de la politique des Etats-Unis, l’adversaire devenu le modèle… Le ministre qui enlève sa casquette pour faire son signe de croix avant d’assister sur la place Rouge au défilé du 70e anniversaire de la victoire soviétique sur les nazis respecte à la lettre les deux piliers du Kremlin : religion et patriotisme. Et il « bâtit le troisième, la " guerre de l'information ", décrétée par Poutine – observe Isabelle Mandraud. Ses services inondent le réseau Twitter d'images de pilotes et de frappes aériennes en Syrie, façon Top Gun . » « Jamais, depuis la chute de l'URSS – ajoute la journaliste du Monde – il n'y avait eu autant d'exercices militaires, de l'Antarctique à Vladivostok, mis en scène comme des superproductions dignes d'Hollywood. Cet été, 95 000 soldats, 170 avions et 20 navires ont manœuvré. Des entraînements spéciaux contre les " révolutions de couleur " sont organisés, des bases réaménagées autour des frontières… Dans le contexte morose de l'économie russe, plombée par la chute des cours du pétrole et les sanctions occidentales, ce ministre-là ne connaît pas la crise. Son budget, en hausse de 33 %, a atteint plus de 20 % des dépenses du pays. » C’est également le spin doctor de Vlad qui a organisé l’annexion de la Crimée, avec des militaires sans insigne mais l’implacable consigne – je cite d’ « être polis, de se tenir correctement car l'objectif n'était pas d'occuper mais de protéger ». Les Tatars imprudemment revenus dans leur région d’origine après leur déportation par Staline disent tout le bien qu’ils pensent de la « protection » des hordes motorisées des russophiles Loups de la nuit dans le trimestriel XXI. « Hommes polis » : l'expression a depuis lors été lancée comme un slogan avant de se décliner en logo sur les tee-shirts et de devenir le titre d'un manuel du ministère à l’usage des militaires. Puis le ministre poli a « fixé ses radars et lancé ses Soukhoï sur la Syrie, nouvelle terre de confrontation indirecte avec les Etats-Unis ». *

Le quotidien annonce par ailleurs la diffusion ce soir sur Canal d’un documentaire sur les relations – notamment financières – entre le Kremlin et le FN

Jugé « infréquentable » par les Européens, Vladimir Poutine s'est tourné vers l'extrême droite. Face à la montée de l'islamisme, celle-ci verrait en lui « le seul homme capable de sauver l'Europe "blanche et chrétienne" ». En contrepartie, Moscou aide financièrement tous ces partis déterminés à diviser et affaiblir l’Union européenne, et parmi eux le Front national qui a reçu 11 millions d'euros par le biais de prêts bancaires comme l'a révélé Mediapart . Dans une vigoureuse tribune de Philippe Torreton, publiée par L’Humanité en pages Débats&controverses, le comédien s’en prend au programme de la candidate frontiste : son « souverainisme » ne serait qu’un « nationalisme qui attend son heure », « le retour au franc, une imbécillité que même ses adhérents ne veulent pas réellement envisager ». « Le FN – je cite – c’est le contrôle et la censure : pas une ville gérée par le FN n’échappe à la tentation d’écarter un livre d’une bibliothèque ou un artiste de son théâtre, de rebaptiser une rue, de revisiter l’histoire et les traditions »… Idéologie néfaste et finalement transnationale, « la propagande du FN progresse à cause d’un appauvrissement de la biodiversité politique, comme les méduses qui dominent la faune océanique par manque de prédateurs et finissent par saturer les mers de leur présence urticante et flasque ».

Jacques Munier

  • " Si Poutine pensait sérieusement à un successeur, il serait le mieux placé ", assure Alexandre Goltz, un expert militaire qui l'a bien connu par le passé.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......