LE DIRECT
L’île, "objet géographique par excellence..."

Les mondes du géographe

5 min
À retrouver dans l'émission

Météo France nous prévoit un samedi estival, et depuis la fin des restrictions de déplacement, on va pouvoir tracer la route. L’occasion de faire l’éloge de la géographie.

L’île, "objet géographique par excellence..."
L’île, "objet géographique par excellence..." Crédits : V. Giannella - Getty

"L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace" disait Élisée Reclus. Le géographe anarchiste et communard, auteur de L’Homme et la Terre, ou de la belle Histoire d’un ruisseau, a mis en évidence l’influence du milieu naturel sur le développement des sociétés. Et dans La nomadologie, Deleuze et Guattari, voyaient la géographie non seulement comme physique et humaine mais aussi mentale, "comme le paysage". 

Elle arrache l’histoire au culte de la nécessité pour faire valoir l’irréductibilité de la contingence.

Le Point publie un hors-série sur la France et sa géographie en 60 cartes. "Tout est géographie… dès lors que l’on se pose la question où", résume Jean-Robert Pitte. On remonte la Seine vers son affluent l’Yonne, et là l’histoire intervient : en principe, c’est le cours d’eau qui a le plus faible débit qui est considéré comme un affluent. Pourtant, à Montereau-Fault-Yonne - l’endroit de leur rencontre - l’Yonne a un débit moyen d’environ 92 mètres cubes par seconde et la Seine 79. Logiquement, la Seine devrait donc se jeter dans l’Yonne, et le fleuve qui traverse Paris en prendre le nom. Mais les Gaulois considéraient la Seine comme une divinité - Sequana, dont l’origine celte renvoie au cours d’eau - et ils l’ont décrétée supérieure aux autres.

La mer, si proche, semble être à cent lieues ; la Seine vue du pont de Sèvres, au pied des coteaux de Saint-Cloud, parle d’elle infiniment plus que ne fait le Tibre coulant au pied de l’Aventin. Julien Gracq,  Loin de Rome.

L’île, symbole du monde clos dans l’univers infini

La géographe Marie Redon est l’auteure d’une Géopolitique des îles. Des îles rêvées aux îles mondialisées (Le Cavalier Bleu). Sur le site Nonfiction, elle souligne la "forte géographicité insulaire, inhérente à sa forme". 

L’île s’oppose au continent en ce qu’elle contient, en ce qu’elle réalise, de par sa forme close et clairement perceptible, l’objet géographique par excellence. Franck Lestringant (L'Atelier du cosmographe, ou l'image du monde à la Renaissance)

D’une grande variété, les îles sont le plus souvent inhabitées. Sur les 1 200 îles que comptent les Maldives, environ 200 seulement sont habitées. Dans le monde, elles sont 460 000 répertoriées... La géographe est sensible au pouvoir d’attraction - "quasi magique" - qu’elles exercent sur l’imaginaire. Au-delà de leur infinie diversité - les atolls, les îles volcaniques, les archipels, etc. chaque île apparait comme une "monade", "une substance indivisible qui constitue l'élément dernier des choses". Et semble "manifester l’irréductibilité des lieux les uns aux autres par la discontinuité qui les distinguent et leur caractère unique". Mais aujourd’hui, la création des zones économiques exclusives (ZEE) a fait entrer les îles dans une nouvelle dimension, celle des revendications et des désaccords entre les États. En mer de Chine méridionale, par exemple, une mosaïque d’îles appartiennent au Vietnam, aux Philippines, à la Malaisie, à Brunéi… avec les disputées îles Spartley et Paracel potentiellement très riches en hydrocarbures. La zone est une voie de passage stratégique entre l’Asie orientale, l’océan Indien et l’Europe. La Chine, qui s’affirme comme puissance navale, déploie la stratégie dite du "Collier de perles" en installant des points d'appui (les "perles") le long de sa principale voie d'approvisionnement maritime vers le Moyen-Orient. Il s’agit d’îlots artificiellement agrandis pour en faire des îles et servir aux revendications territoriales mais un jugement récent des arbitres internationaux a donné tort à la Chine, lui refusant le droit d’y établir des zones économiques exclusives. Les juges ont estimé que ces "îles" n’en étaient pas vraiment et ne pouvaient donc pas générer d’espace maritime.

Écrire le monde

En automne, Jean-Marie Gustave Le Clézio donne des cours à l’université de Nankin. Ses étudiants sont des scientifiques, des astrophysiciens, des paléoclimatologues... Il leur parle de ses lectures, de mythologie cette année, leur a fait découvrir le poète soufi Rumi qui leur a évoqué la poésie chinoise. L’écrivain-monde s’est livré dans un grand entretien pour la revue XXI. Il raconte sa vie au fil de la planète, depuis son enfance bretonne, les souvenirs d’une langue et d’une culture effacées par la volonté de l’état français. "Lors de la Révolution, l’Abbé Grégoire a proclamé que la superstition parlait en breton, puis Jules Ferry a interdit le breton à l’école." Et il cite un poème de Li-Bai, qui met face à face un homme et une montagne. On "a tout à apprendre de cette immanence".

Par Jacques Munier

À lire aussi

Pays La revue qui nous entoure N°1 Saint-Malo

"On a tous dans l’coeur des vacances à Saint‑Malo", paraît-il. Mais, que se cache-t-il derrière cette image de station balnéaire, repaire de corsaires ? Pays gratte le vernis et propose un portrait tout en nuances de la cité et ses alentours. Reportages, enquêtes, rencontres… une plongée en profondeur dans les questionnements et les enjeux d’un territoire sans cesse en mouvement. Présentation de l'éditeur
Le premier numéro de Pays a été imprimé à Landerneau (Finistère) sur du papier certifié FSC.

Hérodote Revue de géographie et de géopolitique N° 180 — Le Maghreb

Dans ce numéro sont abordés les problèmes géopolitiques complexes de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie. L’un des problèmes les plus graves auxquels ces trois pays, et plus particulièrement l’Algérie, ont dû faire face est l’islamisme politique à partir des années 1990. Qu’en est-il vingt-cinq ans plus tard ? Dans aucun de ces pays la mouvance islamiste n’a totalement disparu, mais elle est plus ou moins sous contrôle selon des moyens spécifiques à chacun d’eux. Ils affrontent dans des situations économiques difficiles la pandémie de la Covid-19, qui a imposé un contrôle sanitaire strict donnant l’occasion de renforcer un contrôle politique tout aussi strict. Par exemple, le gouvernement algérien en a profité pour interdire les manifestations du Hirak, espérant ainsi y mettre un terme, mais au vu de la profondeur de la contestation, il est possible que celle-ci reprenne. Présentation de l'éditeur

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......