LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Installation artisitque d'Anish Kapoor, un utérus géant pour la Monumenta, Paris, 2011

Le premier utérus artificiel pour grands prématurés

4 min
À retrouver dans l'émission

L’élaboration aux Pays-Bays d’un prototype d’utérus artificiel et autres actualités scientifiques.

Installation artisitque d'Anish Kapoor, un utérus géant pour la Monumenta, Paris, 2011
Installation artisitque d'Anish Kapoor, un utérus géant pour la Monumenta, Paris, 2011 Crédits : Julien Hekimian - Getty

L’union Européenne vient d’offrir près de 3 millions d’euros de subvention aux chercheurs de l'Université de technologie d'Eindhoven. Pour le moment, ce ne sont que les prémices de ce projet, mais on sait qu’il s’agit d’un utérus artificiel destiné aux grands prématurés. On parle là de ceux qui naissent entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée, c'est à dire à la limite de la viabilité. Contrairement aux couveuses classiques, cette machine va tenter de reproduire l'environnement utérin liquide. Pendant quatre semaines, l’enfant devrait baigner dans un liquide amniotique de synthèse, avant de retourner dans un incubateur traditionnel. 

Interview avec Nadège Roche-Labarbe, biologiste et maître de conférence à l’Université de Caen et au service de néonatologie du CHU de Caen :

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Nadege ROCHE LABARBE

En Bref

  • 2I/Borisov : de nouvelles images de la comète interstellaire

Le télescope spatiale Hubble vient de photographier la comète interstellaire 2I/Borisov, le deuxième objet interstellaire à traverser notre système solaire. Les analyses et les observations révèlent qu’elle est très différente de 1I/Oumuamua, le premier objet interstellaire détecté en 2017. 1I/Oumuamua ressemblait à une rocher, alors que 2I/Borisov ressemble à une comète active. Sa structure, sa composition chimique ainsi que toutes ses propriétés sont similaires à celles des comètes de notre système solaire, alors qu’en fait elle proviendrait de la constellation de Céphée, à plus de treize années-lumière de la Terre.

  • L’invention d'un écran d'invisibilité

Une entreprise canadienne de camouflage vient d’inventer un écran d’invisibilité, capable de dissimuler des soldats ou des bâtiments. La société Hyperstealth vient de publier ses brevets et une vidéo. On voit sur un bureau un écran clair et transparent qui laisse apparaître le reste de la pièce, mais lorsque la caméra bouge, on s'aperçoit que l’écran cachait en réalité un objet. Cette cape d’invisibilité fonctionne grâce à des rangées de lentilles cylindriques sur une feuille plate qui sont capables de courber la lumière. La lumière est réfractée sur le matériau de façon à fusionner avec des parties de l'arrière-plan, ce qui crée ainsi une zone neutre derrière laquelle se cacher. Le procédé reste limité mais, selon la société, il pourrait s’améliorer facilement.  

  • Des liens intimes entre déforestation et paludisme

Une étude parue dans PNAS fait un lien direct entre la déforestation et la propagation du paludisme. Les chercheurs de l’Université de Stanford ont recoupé treize ans de données de télédétection par satellites de la forêt amazonienne brésilienne. La relation entre les deux n’est pas très claire. Mais plus la déforestation a été intense dans une région, plus celle-ci a été touchée par le paludisme - ce qui par la suite, a entraîné une diminution du taux de déforestation. Cette étude est une nouvelle mise en évidence de la façon dont les liens entre santé humaine et environnement sont enchevêtrés.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......