LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Illustration des étoiles de la population III, regroupées dans ce qui deviendra plus tard des galaxies.

"Le télescope ultime" : un télescope lunaire pour sonder les toutes premières étoiles de l’Univers

3 min
À retrouver dans l'émission

Une équipe d’astronomes de l’Université du Texas a relancé une idée abandonnée par la NASA il y a plus de dix ans : construire un télescope gigantesque sur la Lune, suffisamment puissant pour observer les premières étoiles de l’Univers, celles qui n’ont été expliquées qu’en théorie...

Illustration des étoiles de la population III, regroupées dans ce qui deviendra plus tard des galaxies.
Illustration des étoiles de la population III, regroupées dans ce qui deviendra plus tard des galaxies. Crédits : Stocktrek Images - Getty

Des astronomes ont imaginé un télescope sur la Lune pour détecter les toutes premières étoiles de l’Univers : les étoiles de population III. Ce sont celles qui ont vu le jour quelques centaines de millions d'années après le Big Bang, alors que les galaxies n'existaient pas encore. Ce moment de « toute première lumière » est prédit par la théorie mais n’a jamais été observé. Même le très puissant télescope spatial James Webb, dont le lancement est prévu pour le 31 octobre 2021, ne sera pas assez puissant pour sonder la lumière de ces étoiles lointaines. Dans une pré-publication à paraître dans The Astrophysical Journal, une équipe américaine décrit "l’utimate Large Telescope" : le télescope ultime ! Pour échapper aux effets de l’atmosphère terrestre, il serait basé dans un cratère du pôle sud de la Lune et fixerait la même zone de ciel. Il aurait un immense miroir de 100 mètres de diamètre. À cette taille, ce miroir serait constitué d’un liquide réfléchissant plutôt que du verre, qui tournerait constamment pour obtenir une forme parabolique. L’idée n’est pas nouvelle puisqu'elle avait été écartée par la NASA il y a dix ans. Cette équipe réactualise et améliore ce concept d’un observatoire lunaire d’une précision sans égal.    

La consommation d’antibiotiques en baisse dans les élevages français

Selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), les animaux d’élevage consomment moins d’antibiotiques en France. L’usage massif des antibiotiques dans les élevages a en partie aggravé le phénomène d’antibiorésistance, un enjeu majeur de santé publique. Lancé en 2012, le plan baptisé "Ecoantibio" est un succès. Dans l’ensemble des élevages, la consommation a reculé de plus de 45 % depuis 2011. L’utilisation des antibiotiques de manière préventive a été réduite et le recours aux traitements alternatifs a été encouragé. Cependant, selon ce rapport, il faut s’attendre à ce que cette consommation stagne, à moins de modifier radicalement les pratiques d’élevage.

La première traversée du canal de Panama avec un cargo robotisé autonome

L'US Navy a réalisé la première traversée du canal de Panama avec un cargo robotisé sans équipage. L’Overlord est un énorme navire robot autonome qui a navigué sans assistance humaine (ou presque) lors d’un voyage de 8.700 kilomètres. Pour un navire robotisé de cette taille, il s'agit d'un record. Les Overlords vont compléter la flotte de la marine américaine, aux cotés de petits navires sans équipage, contrôlés par l’intelligence artificielle. Ces navires sont destinés au transport, au déminage et aux patrouilles de chasse sous-marine. Ce bond technologique pourrait ouvrir la voie à la navigation sans équipage. 

Les chromosomes sont plus complexes qu'un X

Enfin, grâce à une étude parue dans la revue Cell, nous savons à quoi ressemble un chromosome. Dans les manuels scolaires, ils sont représentés comme des X dodus. Selon cette étude, les chromosomes existent bien sous cette forme mais très rarement. Les chercheurs de l’Université de Harvard ont utilisé de l'imagerie multimodale à haut débit. Ils ont pu cartographier, à l’intérieur des cellules humaines, l’organisation 3D des chromosomes et de la chromatine qui les constitue. Mieux comprendre leur structure permet aussi de mieux comprendre leur fonctionnement. La chimie des chromosomes se révèle plus complexe que l’emblématique X, puisque les chercheurs ont découvert que même dans des cellules identiques, aucun chromosome ne se ressemble.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......