LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cellule solaire organique

Recycler la lumière artificielle en électricité

4 min
À retrouver dans l'émission

La création de nouvelles cellules solaires organiques optimisées pour la lumière ambiante... et autres actualités scientifiques

Cellule solaire organique
Cellule solaire organique Crédits : Thor Balkhed.

Une étude publiée ans la revue Nature Energy présente de nouvelles cellules solaires organiques optimisées pour convertir la lumière artificielle en électricité. Cette innovation technologique est menée par des chercheurs suédois et chinois. Les cellules solaires organiques sont minces, flexibles, légères et bon marché, mais elles sont plutôt connues pour leur manque d’efficacité.  Ici, deux prototypes de nouveaux panneaux photovoltaïques ont été créés : un de un cm² et l'autre, de quatre cm². Ils ont été exposés à une source lumineuse artificielle, comme on en trouve chez soi, ce que l'on appelle les cellules indoor. Les panneaux ont converti 26,1% de l’énergie lumineuse en électricité. Il s'agit d'une puissance de production encore très faible, mais selon l'étude, ces nouvelles cellules solaires organiques peuvent être encore optimisées.

Natacha Triou s'entretient avec Guillaume Wantz, maître de conférences à l’ENSCBP (Bordeaux INP) et chercheur CNRS au Laboratoire IMS (l'Intégration du Matériau au Système), qui confie à quel point ces travaux sont très prometteurs. 

En bref

  • Le nombre de nouveaux cas de diabète recule en France

Santé Publique France a annoncé hier que le nombre de nouveaux cas de diabète baisse pour la première fois en France. On est passé de 11 personnes pour mille en 2010 à 9,7 personnes pour mille en 2017. Depuis longtemps, le nombre de diagnostics au diabète de type 2 ne cessait d’augmenter en France : 5% de la population est diabétique. Santé Publique France n’explique pas les raisons de cette courbe descendante, d’autant plus que d’autres études parallèles montrent une augmentation du surpoids - très impliqué dans l’épidémie de diabète. L’organisme encourage à maintenir les efforts de prévention et de dépistage pour confirmer et amplifier cette tendance. 

  • Comment rendre la Taxe Carbone politiquement réalisable? 

Contrairement aux idées reçues, aux États-Unis, les gens sont favorables à une taxe carbone, à condition qu’elle soit bien utilisée. Ce sont les résultats d'une enquête parue dans la revue Science Advances, une étude menée par L'institut fédéral de technologie de Zurich sur 3.000 Américains. Elle montre que les projets de Taxe Carbone manquent de quelques détails-clés pour les rendre réalisables. Taxer les entreprises qui exploitent les énergies fossiles, avec le risque pour les consommateurs d’une hausse des prix, est une idée majoritairement perçue de façon positive, mais sous deux conditions : soit  les revenus de cette taxe sont réinvestis dans l’énergie renouvelable, soit ces revenus sont redistribués à la population. 

  • Des différences de microbiomes selon le mode de naissance

Selon une étude publiée dans Nature hier, les bébés césariennes n’ont pas les mêmes microbiotes que ceux nés par voie basse. Des chercheurs anglais ont analysé 1.679 échantillons de microbiotes intestinaux de plus de 500 bébés, à différentes périodes de leur développement jusqu’à leur un an. On observe que les bébés nés par voie basse héritent des bactéries vaginales et fécales de leur mère, des bactéries clés pour leur développement, tandis que les bébés nés par césarienne héritent des bactéries de l’hôpital. Mais attention, ces différences disparaissent rapidement lorsqu’ils ont entre 6 et 9 mois. On ne peut donc pas dire s’il y a des conséquences à long terme sur la santé.

par Natacha Triou

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......