LE DIRECT
L'Astrolabe, un navire logistique polaire qui navigue le long des Terres australes et antarctiques françaises

En Antarctique, l’océan se réchauffe plus vite que prévu

4 min
À retrouver dans l'émission

Le réchauffement des températures des eaux profondes subpolaires a été sous-estimé ; et autres actualités scientifiques.

L'Astrolabe, un navire logistique polaire qui navigue le long des Terres australes et antarctiques françaises
L'Astrolabe, un navire logistique polaire qui navigue le long des Terres australes et antarctiques françaises Crédits : JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Selon une étude parue aujourd’hui dans la revue Nature Communications, en Antarctique, l’océan se réchauffe rapidement en profondeur. Il s'agit de l’analyse la plus complète à ce jour sur l’évolution des températures de l’océan Austral. Une équipe française, dont des chercheurs du CNRS, du CNES et de l’IRD, ont analysé 25 années de données. Ces mesures ont été prises grâce à l’Astrolabe, un navire français qui mesure plusieurs fois par an la chaleur de l’océan Austral, du nord au sud et jusqu’à 800 mètres de profondeur. Selon cette étude, les eaux en surface se refroidissent légèrement, mais les eaux en profondeur, elles, se réchauffent très rapidement. La températures de ces eaux profondes subpolaires souterraines augmentent de 0,04°C, tous les 10 ans. Ces eaux chaudes remontent à la surface, 3 a 10 fois plus vite que les estimations précédentes. Ce réchauffement a été "considérablement sous-estiméé. Ce sont des changements comparables à ceux que l’on observe dans l'Antarctique occidental. Cela ne sera pas sans conséquence sur la future perte de masse de la calotte glaciaire.

Paris, une capitale de la pollution automobile ? 

Selon une étude parue hier dans The Lancet Planetary Health, la pollution automobile provoque plus de 2 500 décès prématurés par an à Paris. Pour cette étude, différentes institutions européennes ont examiné 1.000 villes d’Europe et leurs données sur la surmortalité due à la pollution de l’air (exposition aux particules fines et dioxyde d’azote). À Paris, on compte donc 2.500 décès prématurés par an, ce qui représente 7 % de la mortalité totale. En matière de pré-mortalité due à la pollution automobile, Paris est la quatrième ville d’Europe, derrière Madrid, Anvers et Turin. Si nous respections les normes et les niveaux de pollution de l'air recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé, il serait possible d’éviter 50.000 morts en Europe.

Emmanuel Macron a annoncé « le plan quantique »

Ce matin sur le campus de Paris-Saclay, Emmanuel Macron a annoncé « le plan quantique » : un plan de 1,8 milliard d’euros sur cinq ans, soit environ 200 millions par an de dépenses pour la recherche et les technologies quantiques. Dans le détail, ces crédits publics sont aussi assurés par les organismes affiliés (Inria, le CNRS, le CEA). L’enveloppe est également portée par le secteur privé et par des crédits européens. Une grande partie de cette somme sera investie dans des ordinateurs plus puissants (des simulateurs, des ordinateurs quantiques ou partiellement quantiques), mais aussi dans la cryptographie post-quantique, dans la communications quantiques et dans des technologies annexes.

Des tactiques d'accouplement et de survie chez les mantes religieuses 

Enfin, selon une étude parue dans Biology Letters, chez certaines mantes religieuses, les mâles ont développé une stratégie pour ne pas se faire manger par leurs partenaires. Chez ces insectes, le cannibalisme sexuel est très courant, puisque les femelles n’ont pas besoin des mâles pour se reproduire et qu’elles préfèrent donc les manger. En laboratoire, des chercheurs de Nouvelle-Zélande ont observé pendant 24 heures les ébats de 52 couples de « Springbok », une espèce de mante religieuse. Chez d’autres espèces, le mâle tente des diversions ou tente de sa faufiler par l’arrière, mais le mâle Springbok, lui, a développé une autre tactique d'accouplement et de survie : il se lance dans une lutte violente. Les chercheurs ont découvert que ceux qui remportaient la bagarre avaient plus de chance de s’accoupler sans se faire manger.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......