LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

Alerte sur la présence des perfluorés dans les aliments

4 min
À retrouver dans l'émission

Le rapport préoccupant de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Hispanolistic - Getty

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) s’inquiète des risques sanitaires liés à la présence de substances perfluoroalkylées dans les aliments. Les perfluorés, ou PFAS, constituent une grande famille de perturbateurs endocriniens. Ils sont produits massivement par de nombreuses industries et on les retrouve un peu partout dans l’environnement : les emballages alimentaires, l’eau potable, le poisson, les fruits, les œufs, bref toute la chaîne alimentaire. Leurs effets sanitaires sont multiples : les perfluorés seraient associés à une diminution de la réponse du système immunitaire à la vaccination, à l’élévation du taux de cholestérol, du diabète ou de l’obésité… Selon un nouveau rapport, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, constate qu’une grande partie de la population européenne est très largement exposée aux perfluorés et ce, bien au-dessus des normes réglementaires (jusqu’à 10 fois le seuil tolérable). Ce rapport ne concerne que la contamination d’aliments bruts. Les enfants et les nourrissons sont les personnes les plus exposées à ces contaminants. L’EFSA a donc fixé un nouveau seuil de sécurité et appelle à une meilleure régulation de ces substances.

Une nouvelle mini-lune?

Selon la NASA, nous allons peut-être avoir une nouvelle mini-Lune. Après l’astéroïde 2006-RH120 et l’astéroïde 2020-CD3, la NASA a repéré 2020-SO. Ce petit objet stellaire s’approche de la Terre et sa trajectoire indique qu'il sera capturé dans son orbite d'ici le 15 octobre, avant de s’en décrocher au mois de mai prochain. Cela peut paraître romantique comme ça, mais cette mini-Lune est peut-être un déchet spatial. On ne sait pas encore s’il s’agit d’un astéroïde géocroiseur ou bien d’un ancien propulseur de fusée, vu sa vitesse et sa taille. La spectroscopie peut nous en apprendre plus sur sa nature et savoir s'il est recouvert ou non de peinture au dioxyde de titane.

Selon votre âge, le sommeil n’a pas la même fonction

Selon une étude parue dans Science Advances : selon votre âge, le sommeil n’a pas la même fonction. Des chercheurs californiens ont cherché à démêler le pourquoi du sommeil. Cette méta-analyse - qui regroupe plus de 60 études à ce sujet - fait ressortir le fait que le sommeil change avec la taille du cerveau et du corps. Les nouveaux-nés, qui dorment deux fois plus que les adultes, passent 50% de leur nuit dans le sommeil paradoxal. Ce taux diminue ensuite drastiquement avec l’âge. Or, la réorganisation neuroplastique ne se produit que durant le sommeil paradoxal. En conclusion : le sommeil des enfants de 2 à 3 ans est un sommeil qui permet la construction du cerveau et le renforcement des synapses. Puis, après l’âge de 3 ans, le sommeil sert essentiellement à entretenir et à réparer le cerveau.

Les personnes âgées sont aujourd'hui en bien meilleure forme que celles des générations précédentes

Enfin, selon une étude parue dans The Journals of Gerontology, les personnes âgées sont aujourd'hui en bien meilleure forme que celles des générations précédentes. Des chercheurs finlandais ont trouvé une étude réalisée dans les années 90 avec 500 personnes âgées de 75 à 80 ans. Ils ont fait répéter les même tests physiques et cognitifs à 726 participants du même âge. En moins de 30 ans, les capacités physiques et cognitives se sont considérablement améliorées : la force musculaire, la vitesse de marche, la fluidité verbale, le raisonnement et la mémoire sont aujourd'hui nettement supérieures. On peut expliquer ces résultats par une nutrition et une hygiène meilleures, une activité physique plus élevée pour les jeunes générations, ainsi qu’une éducation plus longue. Peut-être que l’augmentation de la pollution, du tabagisme, de la vie sédentaire et de l’obésité auront des effets néfastes sur la prochaine génération. Néanmoins, cette étude montre que notre compréhension de la vieillesse est démodée.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......