LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
   William G. Kaelin /Peter Ratcliffe/ Gregg Semenza

Le Prix Nobel de médecine 2019

4 min
À retrouver dans l'émission

William G. Kaelin Jr, Gregg L. Semenza et Peter J. Ratcliffe sont les lauréats du Prix Nobel de médecine 2019 et autres actualités scientifiques.

   William G. Kaelin /Peter Ratcliffe/ Gregg Semenza
William G. Kaelin /Peter Ratcliffe/ Gregg Semenza Crédits : Harvard Medical School / Oxford Universit/ Johns Hopkins Medicine - AFP

Le Prix Nobel de médecine 2019 a été annoncé ce matin et revient à un trio de chercheurs : les deux américains William G. Kaelin Jr., Gregg L. Semenza et le britannique Peter J. Ratcliffe. L’Académie a récompensé leurs recherches conjointes sur l’hypoxie, phénomène physiologique qui désigne un manque d'apport en oxygène au niveau de certains tissus ou de l’organisme entier. Depuis les années 90, leurs travaux ont permis de mieux comprendre comment les cellules s'adaptent aux changements de leur taux d'oxygène. En travaillant sur le gène de l'érythropoïétine (EPO), une hormone  impliquée dans la régulation du nombre de globules rouges, Gregg L. Semanza a découvert une molécule appelée HIF, une protéine qui joue un rôle dans le processus d'oxygénation. Leurs découvertes ont ouvert la voie à de nombreuses pistes thérapeutiques notamment en cancérologie. 

Interview avec Myriam Bernaudin, chercheuse CNRS et directrice du Laboratoire « Imagerie et stratégies thérapeutiques des pathologies cérébrales et tumorales » de l’Université de Caen. 

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Myriam Bernaudin

En bref

  • L’hypothèse du monde à ARN

Une étude parue dans la revue Science renforce l’hypothèse du monde à ARN, l’hypothèse selon laquelle l’origine de la vie sur Terre est basée sur l’ARN avant l’émergence de l’ADN. Des chimistes allemands ont réalisé une expérience dans de l'eau chaude à partir de quatre molécules organiques - A. U. C. G. - des éléments de base, les ribonucléotides - et ils ont réalisé en laboratoire une soupe prébiotique. L’étude montre que les cycles entre conditions humides et conditions sèches fournissent les environnements nécessaires pour achever la formation des bases nucléiques.

  • La synthèse d'un "cyclo-carbone"

Les chercheurs d'IBM en Suisse et ceux de l’Université d’Oxford en Grande-Bretagne viennent de synthétiser un anneau de carbone pur : un cyclo-carbone, une molécule composée de 18 atomes de carbone. Jusqu’à présent, on pensait que ce cyclo-carbone ne pouvait avoir qu’une existence théorique. Cette molécule a été assemblée grâce à un microscope à force atomique et sous une température de -268°C. Dans cette étude parue dans Science, les résultats suggèrent que cette nouvelle chaîne de carbone a des propriétés de semi-conducteur.

  • La joie du jaune

Selon une étude parue dans The Journal of Environmental Psychology, l’idée que l’on se fait d’une couleur dépend de notre environnement météorologique. Des chercheurs suisses ont examiné les données d'une enquête réalisée sur plus de 6.000 personnes dans 55 pays, qui porte sur leur perception des couleurs, et en l’occurrence du jaune. Cette couleur est généralement associée à l’idée de gaieté. Du moins, plus on s’écarte de l’équateur et plus on subit la grisaille. En Égypte par exemple, cette couleur est synonyme de joie à 5% . En revanche, en Finlande, là où le soleil se fait plus rare, le jaune représente le bonheur à plus de 80%.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......