LE DIRECT
Covid-19 : fatigue, dépression, douleurs… Ce que révèle l'étude du "Lancet" sur le "Covid long"

Le Covid long toucherait trois malades hospitalisés sur quatre

3 min
À retrouver dans l'émission

Fatigue intense, faiblesse musculaire mais aussi troubles du sommeil et dépression... Une étude publiée vendredi par la revue médicale "The Lancet" révèle que six mois après l’infection, les trois quarts des personnes hospitalisées du Covid-19 souffre toujours de symptômes.

Covid-19 : fatigue, dépression, douleurs… Ce que révèle l'étude du "Lancet" sur le "Covid long"
Covid-19 : fatigue, dépression, douleurs… Ce que révèle l'étude du "Lancet" sur le "Covid long" Crédits : Getty

Selon une étude parue ce week-end dans la revue The Lancet : le CoVid long toucherait 3 malades hospitalisés sur 4. En août l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, reconnaissait le syndrome du Covid long. On connait mal le "Covid persistant" et ses effets à long terme sur la santé. Des chercheurs chinois ont suivi plus de 1 700 patients, 6 mois après leur hospitalisation. Des patients âgés en moyenne de 57 ans qui ont répondu à des questionnaires et qui ont suivi une batterie d’examens. Cette étude ne concerne qu’un certain type de patients : les cas graves. Néanmoins, les résultats sont préoccupants : 6 mois après l’infection, les trois quarts des personnes hospitalisées du Covid-19 souffrent toujours de symptômes. La fatigue intense ou la faiblesse musculaire sont les symptômes les plus courants, mais aussi les troubles du sommeil et la dépression. Ceux qui ont été le plus gravement malades voient également leurs capacités pulmonaires altérées de façon sévère. Selon les auteurs, il faut approfondir l’étude sur le Covid long afin d’améliorer son suivi.   

Une vague de froid venue de l’Arctique menace l’Europe

Selon les météorologues, une vague de froid venue de l’Arctique menace l’Europe ces prochaines semaines. On ne sait pas encore pourquoi, peut-être est-ce lié à la diminution de la surface de la banquise, mais au-dessus du pôle Nord, la stratosphère s’est réchauffée brusquement. Elle a gagné en quelques jours 50°C. Ce "réchauffement stratosphérique soudain" a inversé la direction des vents du vortex polaire, qui pourrait descendre sur toute l’Europe et sur l’Amérique du Nord. Pour le moment, il n'y a aucune certitude mais toutes les conditions pour une grande vague de froid sont réunies.

Il existerait 3 sous-types de la maladie d’Alzheimer

Selon une étude parue dans Science Advances, il existerait en réalité 3 sous-types de la maladie d’Alzheimer. Des chercheurs américains ont séquencé l'ARN de plus de 1.500 échantillons dans cinq régions du cerveau d’une centaine de patients décédés et les ont comparés à des cerveaux témoins. Ils ont identifié trois principaux sous-types de la maladie d’Alzheimer, avec différents facteurs biologiques et moléculaires. Ces sous-types correspondent à des combinaisons de différentes voies dérégulées qui conduisent toutes à une dégénérescence cérébrale. Selon les chercheurs, cela pourrait en partie expliquer pourquoi cette maladie progresse sous différentes formes, entre déclin cognitif lent ou déclin cognitif foudroyant.  

Les cellules cancéreuses peuvent hiberner

Enfin, selon une étude parue dans la revue Cell, les cellules cancéreuses peuvent hiberner, comme les ours en hiver. Les cellules cancéreuses peuvent agir comme un organisme en hibernation pour se protéger - non pas du grand froid - mais des chimiothérapies. Des chercheurs canadiens ont testé des cellules cancéreuses humaines dans des boîtes de pétri. Lorsqu’elles étaient traitées par chimiothérapie, ces cellules entraient en diapause : un état de faible énergie, de division lente, où les cellules cessent de se développer. Une fois la menace passée, elles recommencent à se répliquer à pleine vitesse. Ces résultats sont de nouvelles pistes pour vaincre la résistance à la chimiothérapie.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......