LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

CoVid-19 : un nouveau candidat vaccin par voie nasale à l'étude

6 min
À retrouver dans l'émission

Une équipe française développe un nouveau vaccin universel contre le SARS-CoV-2 par administration nasale, et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Paul Biris - Getty

On commence avec la création d’un nouveau candidat vaccin contre le CoVid-19, un vaccin par voie nasale. On le voit, les vaccins actuels sont très efficaces. Si on commence à parler d’allégement du pass sanitaire, c’est grâce à la vaccination : ce sont des vaccins qui protègent très bien des formes symptomatiques de la CoVid -19. Néanmoins, ces vaccins auraient une efficacité plus modérée sur la contagiosité, ce qui fait qu’aujourd’hui, on continue de porter les masques et de respecter les gestes barrières. Toutefois, l’immunité des muqueuses pourrait peut-être changer la donne… Une équipe française vient de déposer un brevet d’un candidat vaccin par voie nasale. On a déjà des exemples de vaccin muqueux, bien qu'assez peu : un vaccin contre la grippe aux Etats-Unis, mais aussi en en médecine vétérinaire. D’après les essais pré-cliniques sur des souris, non seulement ce vaccin protégerait des formes graves, mais en plus : la multiplication du virus serait rapidement arrêtée, et donc la contagiosité interindividuelle stoppée. Des essais cliniques sur l’être humain doivent commencer en 2022 pour la commercialisation d’un vaccin universel contre la CoVid d’ici 2023.

Entretien avec Isabelle Dimier-poisson qui appartient à l’unité de recherche Infectiologie et Santé Publique d’INRAE et de l’Université de Tours, est la coordinatrice de ce projet.

Écouter
2 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Isabelle Dimier

Résurgence du virus Ebola en 2021 : le risque d’un virus dormant

Selon une étude parue dans la revue « Nature », le virus Ebola pourrait-être un virus dormant.  En effet, ce virus pourrait rester de façon dormante dans les réservoirs de l’organisme avant de se réactiver. En juin dernier, la Guinée a été frappée par une épidémie d’Ebola. Sur les 16 cas confirmés, 12 sont décédés. Une équipe internationale a utilisé le séquençage de nouvelle génération pour analyser ces 12 génomes du virus. Il s’agirait en fait non pas d’une nouvelle zoonose - d’une nouvelle contamination avec un animal - mais du même virus qui a provoqué l’épidémie d’Ebola de 2013 à 2016. Le génome du virus porte très peu de mutations génétiques, ce qui signifie qu’il n’a pas circulé. Les auteurs pensent qu’il pourrait s’agir d’un virus persistant à de faibles niveaux, caché dans des réservoirs comme le sperme, les yeux, ou le système nerveux central.

BepiColombo va bientôt survoler Mercure

Ces prochaines semaines, la sonde spatiale conçue par l’ESA et la JAXA va faire son premier survol de Mercure. Le 1er octobre, elle se rapprochera au plus près, à seulement 200 kilomètres de sa surface. Les 11 instruments à bords vont mesurer son champ magnétique, son exosphère ainsi que ses particules de poussières. Bepicolombo fera en tout 6 survols de Mercure avant de se stabiliser sur son orbite en 2025. La première des planètes du système solaire n’a pas été visitée depuis la sonde Messenger et son atterrissage kamikaze en 2015.

Le Jet Stream pourrait se déplacer vers le Nord

Enfin, selon une étude parue dans la revue "PNAS", avec le réchauffement climatique, le Jet Stream pourrait se déplacer vers le Nord. Le Jet Stream correspond à cette autoroute de courant d’air située dans la haute troposphère, qui va de l’Ouest à l’Est, et qui influence directement le climat de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Une équipe américaine a voulu mieux comprendre ses variations au fil du temps, pour mieux évaluer ses variations futures. Les chercheurs ont analysé les isotopes et les sédiments de carotte de glace du Groenland, et ont ainsi pu remonter jusqu’au 8e siècle. Selon leur modèle : si jusqu’à aujourd’hui les variations naturelles du Jet Stream n’ont pas été perturbées par la hausse des températures, leur modèle montre qu’à mesure que le monde se réchauffera, le Jet Stream se déplacera vers l’hémisphère Nord, d’ici 2060, avec pour conséquences d’intenses épisodes de sécheresse et des intempéries.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......