LE DIRECT
.

CoVid-19 : des anomalies génétiques et immunologiques à l'origine des cas graves ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Un défaut d'activité des interférons de type I causerait les infections sévères par le SARS-CoV-2 et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Jackyenjoyphotography - Getty

Selon une étude parue dans la revue Science, 15% des formes graves du CoVid-19 sont liées à des anomalies génétiques et immunologiques. Pourquoi voit-on une si grande variabilité entre les patients, de l’absence de symptôme jusqu’au décès ? Certes, il y a des facteurs de risques - tels que l’âge ou des comorbidités - mais pas seulement. On sait que pour certains cas mortels de grippe et de tuberculose, une anomalie génétique peut aboutir à une anomalie dans la réponse immunitaire. Une équipe franco-américaine a donc séquencé les gènes de près de 1000 patients atteints gravement de CoVid-19 ; mais aussi de plus de 600 patients avec des formes modérées, et de mille autres en bonne santé. Il en sort que les patients qui ne produisent pas assez d’interférons de type I, sont les plus à risque. Les interférons de type I, ce sont des molécules antivirales qui permettent de freiner la propagation du virus. Soit, c’est à cause d’une altération génétique, soit d’un taux élevé d’auto-anticorps qui neutralisent leur activité.   

Laurent Abel est directeur de recherche à l’Inserm et co-dirige le laboratoire « Génétique humaine des maladies infectieuses » à l’institut Imagine. Il est le cosignataire de cette étude. 

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Laurent Abel

CoVid-19 : feu vert pour « les tests antigéniques » 

Après les tests PCR et les tests salivaires, la Haute Autorité de Santé va mettre en place « les tests antigéniques ». Réalisés avec des prélèvements nasopharyngés, ils sont un peu moins fiables que les tests PCR mais sont beaucoup plus rapides : on obtient des résultats sur place en seulement 30 minutes. Contrairement aux tests PCR qui recherchent le génome du virus, les tests antigéniques cherchent une protéine présente dans le SARS-CoV2. Ce sera seulement pour les personnes symptomatiques car ces tests ne sont pas assez fiables pour les personnes asymptomatiques. 

Des chiens renifleurs pour détecter le CoVid-19 ? 

En ce moment, la Finlande teste une nouvelle méthode de détection du CoVid-19 : les chiens renifleurs. On sait que les chiens peuvent renifler les cancers et certaines maladies. L’aéroport d’Helsinki expérimente un programme pilote avec des chiens renifleurs. Pour les passagers qui arrivent de l’étranger, une lingette est passée sur la peau puis placée dans une tasse. Le chien renifle ensuite les échantillons dans une pièce à l’écart. Plusieurs études et prépublications ont montré que des chiens entraînés peuvent sentir la différence entre la salive - ou la transpiration - d’une personne en bonne santé, et celle d’une personne atteinte de CoVid-19, avec près de 95% d’exactitude. D'autres pays, tels que l'Arabie saoudite, la France, le Chili, l'Australie et le Brésil étudient également les chiens détecteurs d'odeurs. 

Les premières mesures du rayonnement spatial à la surface de la Lune

Selon une étude parue dans Science Advances, on connait enfin le niveau de radiation à la surface de la Lune, et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les futurs astronautes. Le rayonnement spatial peut avoir des effets durables sur la santé et peut provoquer des cancers et des maladies neurodégénératives. En 2019, le rover chinois Chang’e 4 a mesuré le rayonnement sur la surface lunaire à l'aide du sievert unitaire, qui quantifie la quantité absorbée par les tissus humains. L’exposition aux radiations sur la Lune est de 1.369 microSieverts par jour. C’est presque trois fois plus élevé qu’à bord de l’ISS ! Notre satellite n’est pas protégé par la magnétosphère, la bulle magnétique protectrice de la Terre. Selon les auteurs, avec de tels niveaux de radiation, les astronautes ne pourront passer que deux mois maximum sur la Lune. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......