LE DIRECT
Mission Plank- 2010

Univers plat ou univers sphérique ? Un nouveau casse-tête cosmologique

4 min
À retrouver dans l'émission

Des observations contredisent le modèle cosmologique standard et autres actualités scientifiques.

Mission Plank- 2010
Mission Plank- 2010 Crédits : Frederic CASTEL - Getty

Une étude parue dans Nature Astronomy affirme que le modèle de l’Univers n’est peut-être pas celui d’un univers plat. Les chercheurs de l’Université de Manchester et de Rome avancent une toute autre théorie : l’univers pourrait être courbé et fermé, comme une sphère qui se gonfle. L’équipe a analysé les données du satellite Planck de l'Agence spatiale européenne, qui a cartographié le fond diffus cosmologique, la plus ancienne lumière de l’univers issue du Big-Bang. Problème : les données montrent qu’il y a plus de lentilles gravitationnelles que prévu par le modèle cosmologique standard. Une lentille gravitationnelle est un étirement de la lumière dû à la forme de l'espace-temps. Les chercheurs suggèrent qu’un univers fermé et courbé pourrait expliquer cette anomalie. Or, jusqu’à présent, aucune autre donnée du cosmos ne va dans ce sens. Voici donc un nouveau casse-tête cosmologique.

Interview avec Norma Sanchez, physicienne théoricienne et directrice de recherche émérite au CNRS :

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Norma Sanchez

Voyager 2, en direct de l'espace interstellaire

41 ans après son lancement, la sonde Voyager 2 nous envoie des informations depuis l’espace interstellaire. Il y a un an jour pour jour, la NASA confirmait que la sonde avait quitté notre système solaire. Aujourd'hui, cinq études parues dans la revue Nature Astronomy détaillent ces mesures sur l'héliopause. C'est la frontière officielle du système solaire, une région en grande partie mystérieuse car nous ne nous ne connaissons ni sa forme ni sa structure exacte. À bord de Voyager 2, on compte un capteur de champ magnétique, deux instruments de détection de particules énergétiques et deux instruments d’étude du plasma. Leurs enregistrements présentent déjà quelques surprises : en dehors de l'héliosphère, vingt fois plus de particules sont enregistrées et le plasma est légèrement plus chaud que prévu.

La première impression 3D de peau vascularisée

Une étude parue dans la revue Tissue Engineering Part A détaille la première impression 3D de peau vascularisée. Les chercheurs l’Institut polytechnique Rensselaer aux États-Unis ont réussi, sur une souris, un greffon de peau artificielle doté d’un système vasculaire. Dans leur composition, pour leur bio encre, ils ont ajouté - entre autres - des kératinocytes, qui sont des cellules qui synthétisent des protéines fibreuses, des péricycles, qui tiennent un rôle dans la régulation du débit sanguin, et du collagène animal. Une fois transfusé, le greffon s’est connecté avec les vaisseaux sanguins de la souris. Pour les technologies de bio-impression, il s'agit d'une étape importante car la vascularisation des tissus restait un obstacle majeur.

La culture complexe des hommes de Neandertal

Enfin, dans la revue dans Science Advances, la culture des hommes de Neandertal est plus complexe qu’on ne le pense. Les chercheurs de l'Institut de l'évolution en Afrique viennent de mettre la main sur un nouvel artefact. Dans la grotte de Foradada en Espagne, un site occupé par les Néandertaliens, ils ont trouvé une phalange d’aigle, sculptée et taillée pour être portée en pendentif. Il s'agit d'un bijou vieux de 39.000 ans. D’autres objets de ce type gravés dans des griffes d’oiseaux ont été retrouvés sur dix autres sites dans le sud de l’Europe. L’étude suggère que la culture commune des hommes de Néandertaliens a été sous-estimée. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......