LE DIRECT
Le virus qui a déjà touché 59 personnes en Chine est encore inconnu.

Un virus inconnu touche 59 personnes en Chine

4 min
À retrouver dans l'émission

Dans la ville de Wuhan en Chine, 59 personnes, dont 7 sont toujours dans un état critique, souffrent d'une épidémie de pneumonie. On ignore toujours la cause de cette épidémie mystérieuse.

Le virus qui a déjà touché 59 personnes en Chine est encore inconnu.
Le virus qui a déjà touché 59 personnes en Chine est encore inconnu. Crédits : Gerd Altmann / Pixabay

Une cinquantaine de personnes souffrent d’une maladie inconnue en Chine et sur ces 59 personnes atteintes par cette épidémie de pneumonie dans la ville de Wuhan au centre de la Chine, 7 sont toujours dans un état critique. 

La souche du virus provoquant ces pneumonies est inconnue, et les autorités chinoises craignent déjà une nouvelle épidémie de Syndrome respiratoire aigu sévère, le SRAS, qui avait causé la mort de près de 800 personnes entre 2002 et 2003. 

Où en est l’identification de ce nouveau virus et quelles parentés pourrait-il avoir avec le SRAS ?

Yazdan Yazdanpanah est directeur de l’Institut d’immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie à l’Inserm et chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris.

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - Yazdan Yazdanpanah : quelles recherches pour ce virus inconnu ?

Condamnation du chercheur qui a donné naissance aux premiers bébés OGM

Le chercheur chinois qui a fait naître l’an passé les premiers bébés génétiquement modifiés a été condamné à de la prison ferme. He Jiankui, le père de ces bébés génétiquement modifiés, a été condamné à trois ans de prison ferme et à une amende de 3 millions de yuans. L’an passé, ce professeur du département de biologie de l'Université de sciences et de technologie du Sud à Shenzhen avait annoncé la naissance de deux jumelles dont un gène avait été modifié, grâce à la technologie CRISPR Cas 9, pour les rendre résistantes au VIH. Selon l’enquête, He Jiankui a « produit de faux documents d’évaluation éthique » pour convaincre deux des huit couples qui s’étaient portés candidats à l’expérimentation. Il a en outre, toujours selon l’enquête, utilisé « des technologies à la sécurité et à l’efficacité douteuse ». On rappelle qu’on ne sait toujours pas si les modifications provoquées ailleurs dans le génome des jumelles par le recours à CRISPR auront des conséquences graves sur la santé des deux enfants. On ignore également toujours si elles seront protégées contre le VIH dans les années à venir.

Pourquoi les exoplanètes sont-elles plus de la taille de la Terre que de celle de Neptune ?

On commence à mieux comprendre pourquoi il y a plus de mini-terres que de mini-neptunes parmi les exoplanètes. L’étude en question est parue dans The Astrophysical Journal Letters. Les auteurs ont cherché à savoir pourquoi, parmi les exoplanètes identifiées, la plupart n’ont pas de taille supérieure à trois fois celle de la Terre. Selon les chercheurs de l’université de Chicago qui ont réalisé l’étude, les océans de magma présents à la surface de ces planètes auraient tendance à absorber leurs atmosphères lorsque les planètes atteignent une taille d’environ 2 à 3 fois celle de la Terre. À cause de ce phénomène, le taux de croissance de la planète serait ralenti. Cette proposition permettrait donc d’expliquer pourquoi les planètes de cette taille sont plutôt communes, alors que les planètes de la même taille que Neptune, dites mini-Neptunes, sont plus rares.

Le pic de la demande en pétrole atteindra son sommet d'ici 2025

C’est une prévision de la firme pétrolière Repsol qui avance d’une dizaine d’années les estimations du pic de la demande mondiale en pétrole. En 2019, cette demande a atteint les 100 millions de barils par jour, une augmentation de 1% par rapport à 2018.  Pour autant, Repsol, qui s’est engagé le mois dernier à réduire ses émissions de CO2 à zéro d’ici 2050, ne compte pas se retirer du marché des hydrocarbures avant au moins une dizaine d’années. Pour Luis Cabra, le responsable du développement de l’entreprise : « On aura toujours besoin de pétrole dans le futur.»

par Antoine Beauchamp

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......