LE DIRECT

SARS-CoV-2 : ses mutations génétiques peuvent révéler comment il se déplace dans le monde

5 min
À retrouver dans l'émission

Des arbres phylogénétiques pour mieux comprendre la rapidité d'évolution du virus et autres actualités scientifiques.

Crédits : dowell - Getty

Etudier le génome d’un virus, en particulier ses mutations lors de sa réplication, permet d’identifier la rapidité d’évolution du virus et sa vitesse de circulation, mais aussi ses origines géographiques. Grâce à ces petites variations génétiques, les chercheurs peuvent dessiner des arbres phylogénétiques, un peu comme des arbres généalogiques. En ce moment, une polémique relayée ici dans la revue Science agite la communauté scientifique. Un chercheur allemand affirme que le foyer qui s'est constitué en Italie pourrait avoir une origine allemande. 

Entretien avec Anne Goffard, virologue au CHU de Lille et chercheuse à l’Institut Pasteur de Lille. Selon elle, ces différences génétiques sont à ce jour peu révélatrices. Elle rappelle que sur les 100.000 personnes infectées à travers le monde, seules 350 séquences de génomes ont été publiées.

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Anne Goffard

SARS-CoV-2 : une période d’incubation de 5 jours

Une étude parue aujourd’hui dans Annals of internal Medicine vient de confirmer que la période d’incubation du Covid-19 est de 5 jours. C’était l’une des grandes inconnues et une donnée primordiale pour pouvoir endiguer l'épidémie. Entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes, il faut donc compter 5 jours. Cette étude américaine est basée sur 181 cas confirmés à Wuhan en Chine, dont on connaissait la date d’exposition au virus. Les chercheurs estiment qu’environ 1% des 10.000 patients développeraient des symptômes après avoir été libérés d'une période de surveillance de deux semaines. Autre point : même avant l’apparition des premiers symptômes, un individu infecté est bien contagieux. Reste à savoir à partir de quand le virus est transmissible.

La Chine ferme définitivement ses marchés de faune sauvage

Afin de stopper la propagation du coronavirus, la Chine a définitivement fermé ses marchés d’animaux sauvages. On ne sait toujours pas avec certitude qui du serpent, de la chauve-souris ou du pangolin a transmis le Covid-19 à l’être humain, mais on sait que la source est un marché alimentaire de Wuhan. Les autorités du pays ont décrété une interdiction permanente de chasser, transporter et vendre des animaux sauvages à des fins alimentaires. Cela faisait des décennies que les militants écologistes réclamaient la fin de ces marchés.

La caféine n’a aucun effet sur la créativité

Enfin, selon une étude parue dans la revue Consciousness and Cognition, la caféine n’a aucun effet sur la créativité. Le café a souvent été considéré comme un carburant pour les artistes. On dit que Balzac en buvait 50 tasses par jour. Une équipe américaine a distribué à 80 cobayes des pilules à base de caféine, ou des placebos. Ils ont ensuite passé plusieurs tests de concentration, de mémoire et d’humeur. Conclusion : le café ne stimule pas la créativité et sa consommation n'a aucun effet sur la pensée divergente (qui est liée à la production d’idées créatives). En revanche, boire du café améliore la vigilance, la concentration et la pensée convergente, qui est liée, elle, à la résolution de problèmes.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......