LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dans un supraconducteur, les électrons s’apparient, c'est-à-dire qu'ils se mettent en « paire de Cooper »

"Des paires de paires de Cooper" : la découverte d’un nouvel état de la matière ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Des chercheurs auraient observé un nouveau type de supraconductivité, et autres actualités scientifiques.

Dans un supraconducteur, les électrons s’apparient, c'est-à-dire qu'ils se mettent en « paire de Cooper »
Dans un supraconducteur, les électrons s’apparient, c'est-à-dire qu'ils se mettent en « paire de Cooper » Crédits : Nanoclustering Science - Getty

"Des paires de paires de Cooper" : la découverte d’un nouvel état de la matière

Une étude parue dans la revue Nature Physics apporte des preuves expérimentales d’un nouveau type de supraconductivité et d’un nouvel état de la matière. La supraconductivité est cette propriété qu’ont certains matériaux à conduire parfaitement le courant électrique à très basse température. La différence entre un métal, qui est un bon conducteur, et un supraconducteur, c’est la façon dont se comportent les électrons. Dans un métal, les ondes de chacun des électrons ne sont pas du tout synchronisées. Dans un supraconducteur, les électrons s’apparient, c'est-à-dire qu'ils se mettent en « paires de Cooper ». Une telle paire est une corrélation quantique entre les électrons : toutes les ondes de tous les électrons se synchronisent. C’est cela qu’on appelle la phase supraconductrice. Dans cette étude expérimentale et théorique, une équipe internationale a étudié du pnicture de fer. Il s'agit d'un composé supraconducteur dont la température critique, c’est-à-dire la température au-dessous de laquelle il est supraconducteur, est de 12 Kelvin. Les auteurs proposent l'existence d'un nouvel état de la matière dans ce matériau, juste au-dessus de la température critique, qu'ils appellent un métal quartique.  

Brigitte Leridon est chercheuse CNRS à l’Ecole supérieure de physique et chimie industrielle à Paris.

Écouter
2 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Brigitte Leridon

Sanofi s’associe avec Baidu

Hier, le laboratoire français Sanofi a passé un accord avec le géant chinois de la technologie Baidu, l’entreprise qui a conçu un algorithme de séquençage d'ARN messager. Elle vient justement d’accorder une licence à Sanofi pour l’utilisation de cet algorithme. En septembre dernier, Sanofi a abandonné son vaccin à ARN messager contre le CoVid-19, mais le laboratoire français souhaite néanmoins poursuivre ses recherches vaccinales en ARN messager, cette fois contre d’autres maladies. Lorsqu’un traitement ou un candidat vaccin à ARN messager passera en phase d’essai clinique, Sanofi versera des paiements d'étape à Baidu. Le montant de cet accord n’a pas été divulgué.  

Toile d’araignée : leur secret de fabrication

Une étude parue hier dans la revue Current Biology perce les secrets de la fabrication des toiles d’araignées. Comment, avec de si petits cerveaux, les arachnides peuvent-ils tricoter des toiles aux structures géométriques étonnement complexes ? Pour le comprendre, les biologistes de l’Université John Hopkins ont filmé, avec des caméras infrarouges, six araignées au travail. Avec une intelligence artificielle, ils ont détecté chacune des actions ainsi que tous les mouvements de leurs huit pattes. Ils ont découvert que chaque étape de fabrication est similaire pour chacune des araignées. Les règles de fabrication sont donc à chaque fois les mêmes, ce qui suggère que ces règles doivent être codées dans leur cerveau. La prochaine étape pour ces chercheurs est de comprendre quels sont les circuits neuronaux sont impliqués.

James Webb Telescope : encore un peu de patience

Enfin, le lancement historique du James Webb Telescope est à nouveau reporté, après de multiples reports d'ores et déjà survenus dans le passé. A Kourou, en Guyane Française, le plus grand des télescopes spatiaux était en train d’être hissé et inséré dans la fusée Ariane, quand un collier de serrage a finalement cédé. Cet évènement a provoqué une vibration à travers l’instrument. Les équipes de la NASA et de l’ESA font des tests pour vérifier si rien n’a été endommagé. Le lancement, prévu initialement le 18, devrait finalement avoir lieu le 22 décembre prochain. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......