LE DIRECT
.

Le premier cas de réinfection au Covid-19 : peut-on tirer des conclusions ?

5 min
À retrouver dans l'émission

L'annonce "du patient de Hong Kong" contaminé une nouvelle fois, et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Images By Tang Ming Tung - Getty

Les chercheurs de l’Université de Hong Kong ont confirmé hier le premier cas de réinfection au Covid-19. Cette annonce a été très reprise dans la presse mais, attention, pour le moment, nous n’avons toujours pas l’étude qui est en attente de publication. Selon le communiqué de presse, un jeune homme de 33 ans -  que l’on appelle déjà "le patient de Hong Kong" - a guéri du Coronavirus en mars dernier, et a été testé négatif à deux reprises. Quatre mois et demi après, il vient à nouveau d’être testé positif au SARS-CoV-2. Après des analyses génétiques, les chercheurs affirment qu’il s’agit bien d’une nouvelle contamination et de deux souches de virus différentes. Cette annonce réanime la crainte sur l’efficacité des anticorps développés. 

Samuel Alizon est directeur de recherche au CNRS à Montpellier en biologie de l’évolution et en épidémiologie. Selon lui, tirer des conclusions avec seulement, un seul cas, c’est aller un peu trop vite en besogne.  

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - SAMUEL ALIZON

Les mystérieux sursauts radios rapides répétitifs émettent à nouveau

Les rafales radio rapides, ce sont des sursauts d'ondes radio extragalactiques, qui libèrent en quelques millisecondes autant d'énergie que le soleil en 10 000 ans. Le phénomène reste mal expliqué - il est imprévisible donc difficile à étudier - et on ne pensait pas qu’il pouvait être périodique. En juin dernier, les chercheurs de l’université de Manchester ont fait une découverte inexplicable : FRB 121102 ; des sursauts radio rapides à la fois répétitifs et périodiques. Avec un modèle cyclique de 157 jours : en activité pendant 90 jours, puis une période de silence de 67 jours. Selon une prépublication parue sur Arxiv, les mystérieux sursauts radios rapides répétitifs émettent à nouveau. Conformément aux prévisions de son cycle d’activité, la source s’est activée au moment attendu ; une aubaine pour mieux comprendre ces phénomènes.

Les premiers organoïdes cardiaques fonctionnels

Les organoïdes, ce sont des mini-organes de synthèse créés in vitro à partir de cellules souches pluripotentes humaines et à des fin de recherche. Une équipe américaine vient de créer les premiers organoïdes cardiaques fonctionnels afin de mieux comprendre les malformations cardiaques congénitales. Selon leur prépublication parue sur bioRxiv, leurs organoides cardiaques reproduisent le développement cardiovasculaire d’un fœtus. Ils contiennent toutes les fonctions primaires d’un véritable cœur, sa morphologie ainsi que la complexité du type cellulaire. Ces minis-cœurs ont commencé à battre au bout du sixième jour.  

Pourquoi sommes-nous capable d'atrocités lorsque l’on nous l'ordonne? 

Pourquoi sommes-nous capable d'atrocités lorsque l’on nous l'ordonne ? Selon une étude parue dans NeuroImage, c’est la faute de notre cerveau. Des chercheurs de l’Institut néerlandais de neurosciences ont mené une expérience avec 20 volontaires. Comme dans la célèbre expérience de Milgram, les cobayes devaient infliger des décharges électriques à des innocents, soit sous des ordres, soit quand ils le souhaitaient - en échange d’une petite somme d’argent. Lorsque nous avons une réaction empathique face à la douleur d’un autre, ce sont les régions impliquées dans le ressenti de notre propre douleur qui s’activent. Les images cérébrales de l’expérience ont montré que lorsque les cobayes reçoivent un ordre, cette zone d’activité diminue. En d’autre mot : répondre à des ordres diminue nos réponses empathiques et notre culpabilité.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......