LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

De l'eau glacée à la surface de la Lune

5 min
À retrouver dans l'émission

La possibilité d'une ressource en eau sur la Lune pour les futures explorations spatiales ; et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Hulton Archive - Getty

Hier, la NASA a confirmé qu'il y aurait bien de l'eau sous forme de glace à la surface de la Lune. Cela fait longtemps qu’on essaie de  trouver de l‘eau cachée dans des cratères d’impact sur la Lune. Depuis la découverte d’eaux glacées sur Cérès et même sur la très chaude planète Mercure, on avait bon espoir d’en trouver sur notre satellite. Pour ces deux études parues hier dans Nature Astronomy - disponible ici et ici - la Nasa s’est appuyée sur les données obtenues par le spectrogramme en orbite LRO, qui étudie les températures. Elles montrent qu’effectivement, il y a ces petits cratères d’impact qui ont juste la bonne taille pour conserver de l’eau sous forme de glace. Ils ont été baptisé « pièges de surface » et il y en aurait beaucoup plus qu’on ne le pensait, car ils occuperaient 40.000 kilomètres carrés, soit 0,1% de la surface de la Lune, ce qui représente 600 millions de tonnes de glace d'eau. Dans le contexte actuel d’exploration et d’exploitation lunaire, cette possibilité de ressource en eau sur place aurait des conséquences importantes.  

Entretien avec Agnès Fienga astronome à l’observatoire de la Côte d’Azur. 

Écouter
2 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Agnes Fienga

Avec la crise de CoVid-19 : 30.000 cancers non détectés

Selon la ligue contre le cancer, 30.000 cancers n’ont pas été détectés à cause de la CoVid-19 et des effets collatéraux de la crise sanitaire. Entre les retards dans la prise en charge ou dans le diagnostic, les accès au soin décalés par le confinement et les opérations qui n’ont pas été reprogrammées, la ligue du cancer sonne l’alerte. Du 17 mars au mois de juin dernier, 64.000 diagnostics auraient dû être réalisés, et seul la moitié a été détectée. « Il y a donc 30.000 cancers non détectés, et autant de personnes non traitées". Pour l'institut Gustave-Roussy, la mortalité par cancer va augmenter de 2 à 5% dans les cinq prochaines années.  

Une sculpture-fontaine du paléolithique supérieur

Une étude parue dans Journal of Archaeological Science décrit une sculpture-fontaine qui date du Paléolithique supérieur. Cette œuvre d’art pariétale à Fontainebleau est vieille de plus de vingt millénaires. Sur les parois de la grotte est représenté un sexe de femme : trois entailles gravées à même la pierre évoquent une vulve. Un jour de pluie, les archéologues ont compris que cette sculpture servait aussi de fontaine. La «  fente vulvaire coulait » expliquent-ils. Leur étude montre que la roche a bien été taillée pour laisser couler de l’eau. Ils ont ensuite mis à jour un aménagement hydraulique. Cette œuvre est déjà surnommée « l’origine du monde préhistorique ».

La sociabilité des vieux singes 

Les humains vieillissant ont tendance à privilégier les anciennes amitiés établies plutôt que les nouvelles rencontres, et les chimpanzés aussi.  Selon une étude parue dans Science, les vieux chimpanzés réduisent leur sociabilité. Pendant 20 ans, une équipe internationale a observé les interactions sociales de 21 chimpanzés dans le parc national de Kibale en Ouganda. Les chercheurs ont découvert que les vieux mâles passaient plus de temps avec leurs vieux amis (à se toiletter ou à rester assis côte à côte), contrairement au plus jeunes qui eux, développent de nouvelles socialisations. Les chercheurs ont aussi découvert que les singes deviennent moins agressifs avec l’âge. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......