LE DIRECT
.

Imager des atomes à une résolution record

4 min
À retrouver dans l'émission

Un gros plan d'atomes en haute résolution ; et autres actualités scientifiques

.
. Crédits : zf L - Getty

On commence ce journal avec une étude parue dans la revue Science. Des chercheurs de l'université Cornell aux Etats-Unis ont imagé des atomes à une résolution record. Ils ont obtenu l’image ultra précise d’atomes avec une précision subnanométrique, c'est-à-dire au picomètre (soit un billionième de mètre). C’est cette même équipe qui avait déjà battu en record en 2018. La résolution de l’image actuelle est deux fois plus grande que celle de 2018. Les chercheurs ont amélioré leur technique et ont obtenu ces résultats grâce à la ptychographie, une technique de microscopie sans lentille. Ils ont projeté sur un cristal des rayons X puis ils ont mesuré différentes figures de diffraction, les angles des électrons dispersés par la forme des atomes. Il s’agit ensuite de reconstruire l'image à partir des motifs de diffraction. L’image réelle a été reconstituée grâce à des algorithmes complexes. La résolution est si fine que le seul flou qui apparait est dû aux tremblements thermiques des atomes eux-mêmes. Les chercheurs pensent pouvoir améliorer encore cette résolution en refroidissant l’échantillon, de façon à ce que les atomes ne vibrent pas autant. Le fait de localiser les atomes avec une plus grande précision a des implications pour l’imagerie des semi-conducteurs, des catalyseurs et des matériaux quantiques.

Un premier cas humain de grippe aviaire H10N3 

Hier, la Chine a annoncé la détection du premier cas humain de grippe aviaire H10N3. Le CCDC, le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a fait des analyses génétiques d’un homme de 41 ans hospitalisé depuis le 23 avril. Il se trouve que ce patient a contracté une souche de grippe aviaire H10N3. Cette souche identifiée à la fin des années 70 est assez rare chez les oiseaux et est plutôt bégnine pour les espèces aviaires. Selon le communiqué paru hier, le risque d’une épidémie est « extrêmement faible ». On ne sait pas quelles sont les circonstances de sa contamination, mais les autorités sanitaires chinoises ont testé l’ensemble de ces cas contacts : ils n'ont découvert aucun cas supplémentaire. Il n’y aurait pas eu de contamination interhumaine.  

La première journée mondiale des Troubles des Conduites Alimentaires (TCA)

C’est aujourd’hui le lancement de la première journée mondiale des TCA : les Troubles des Conduites Alimentaires. Anorexie, boulimie, hyperphagie : plus de 900.000 personnes en France sont touchées par ces troubles des conduites alimentaires. Parce que plus de la moitié de ces troubles ne sont pas dépistés : la Fédération Française Anorexie Boulimie lance aujourd’hui cette journée de sensibilisation. Partout en France sont organisées des conférences, des animations et de nombreux évènements autour des TCA.  

Une éclipse partielle du Soleil le 10 juin

A vos agendas ! La prochaine éclipse du Soleil aura lieu le 10 juin. La nouvelle Lune du jeudi 10 juin va passer devant le Soleil. Si vous avez la chance d’être au Canada, au Groenland ou en Sibérie, vous pourrez voir une éclipse annulaire (c'est lorsque la Lune laisse apparaitre derrière elle un disque lumineux). En France, nous pourrons observer pendant plus de 3 minutes une éclipse partielle du Soleil. De 11h15 à 13h15 environ, le Soleil sera légèrement grignoté par la Lune. C'est un phénomène rare à observer avec de bonnes protections, et surtout pas à l’œil nu. 

Les premiers drones tueurs autonomes ? 

Enfin, selon un rapport des Nations Unies, des drones-robots-tueurs autonomes ont peut-être déjà été utilisés en Lybie. Pour le moment, il n’existe aucune juridiction sur les drones tueurs. Selon un récent rapport de l’ONU, un drone aurait été utilisé en mars 2020 lors d’une guerre civile en Lybie. Il s'agit du KARGU 2, un petit quadricoptère d'attaque fabriqué par la Turquie. De façon autonome, sans commande, ce drone traque et cible des humains avant de plonger sur eux et d’exploser. Pour viser ses cibles, le robot utilise des algorithmes d’apprentissage automatique, dont on ne sait s’ils sont fiables ou non. On ne sait pas non plus si ce drone a fait des victimes.  Selon l’ONG Human Rights Watch, « il existe de sérieux doutes quant au fait que des armes entièrement autonomes soient capables de respecter les normes du droit international humanitaire…» . 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......