LE DIRECT

Paracétamol/Ibuprofène pendant la grossesse : des risques pour la santé de l'enfant

4 min
À retrouver dans l'émission

Les conséquences de ce médicament sur le processus embryonnaire et autres actualités scientifiques.

Crédits : Getty

Selon une étude parue dans Nature Communications Biology, la prise d’ibuprofène et de paracétamol pendant  les trois premiers mois de grossesse peut avoir des conséquences sur la santé de l’enfant. On savait que la molécule d'ibuprofène pouvait être un perturbateur endocrinien et avoir une influence sur les gamètes. Cette étude va un peu plus loin : l’Institut de Génétique Humaine de Montpellier a traité des souris en période de gestation avec un cocktail Paracétamol/Ibuprofène. Les chercheurs ont observé des conséquences sur le processus embryonnaire de détermination sexuelle ; une étape essentielle pour que les organes reproducteurs soit correctement maturés. Ils ont observé par la suite, sur différentes générations de souris, des répercussions sur la fertilité de la progéniture, notamment sur le vieillissement prématuré de l’ovaire. Le vieillissement prématuré de l’ovaire est un gros problème actuellement, cette pathologie est en constante augmentation. Selon cette étude, ces médicaments sont de nouveaux facteurs de risque à prendre en compte. 

Entretien avec Brigitte Boizet-Bonhoure, directrice de recherche CNRS à  l’Institut de Génétique Humaine de Montpellier, qui a dirigé cette étude.

En Bref

  • Pour en finir avec le "gender gap" en sciences ?

Selon une étude parue dans Nature Communications, pendant des examens de maths, l'écart de performance entre les hommes et les femmes disparaît lors des exercices plus longs. Des études précédentes ont montré que les garçons avaient tendance à avoir de meilleurs résultats que les filles aux examens de mathématiques et de sciences. Pour ces travaux, des chercheurs espagnols et néerlandais ont examiné un ensemble de données de plus de 400 tests de maths, de différentes longueurs, et venant du monde entier. Ils ont constaté que les hommes obtiennent de meilleurs résultats que les femmes aux tests plus courts, mais quand les tests atteignent 125 questions, la différence de performance entre les sexes disparaît…. Pourquoi les femmes maintiennent-elles leurs performances plus longtemps que les hommes ? Pour le moment, les chercheurs ne l’expliquent pas.

  • Une mémoire de cheval

Selon une étude d’éthologie parue dans la revue Scientific Reports, la mémoire des chevaux est basée sur l’émotion. C’est une expérience menée avec 21 chevaux. Elle consiste à leur proposer de la nourriture parfois consommable, parfois pas, en diffusant dans des haut-parleurs des voix humaines, différentes selon les aliments. Leurs comportements ont été filmés et leur activité cérébrale analysée. Les éthologues ont montré que non seulement les chevaux reconnaissaient les voix qui accompagnaient les stimuli positifs - ou négatifs - et surtout qu’ils manifestaient plus d’attention à celles associées à des événements positifs.  Cette étude le confirme : si vous avez eu une mauvaise expérience avec un cheval, sachez qu’il se souvient de vous.

  • 70 ans après sa découverte, la météorite Wedderburn révèle... Fe5C2

Dans American Mineralogist des géochimistes américains relatent leur découverte d'un nouveau minerai dans une météorite. Il s’agit de la  météorite Wedderburn, découverte il y a bientôt 70 ans. Aussi grosse qu’un citron, elle pèse 200 grammes et sa composition minéralogique est inédite sur terre – à l’état naturel. Le minerai détecté a été baptisé "Edscottite", en hommage à Edward Scott, le cosmologiste qui a découvert cette météorite. Il est composée de molécules de fer et de carbone et elle se forme dans des conditions très rares, sous des pressions et des températures extrêmes. Ce minerai aurait pu se former dans le noyau en fusion d’une planète détruite par une explosion. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......