LE DIRECT

Paludisme chez les femmes enceintes : un nouveau vaccin

4 min
À retrouver dans l'émission

Les premiers résultats positifs d'un essai clinique et autres actualités scientifiques.

Crédits : Louise B - Getty

Une étude parue ce matin dans la revue The Lancet Infectious Diseases présente un nouveau vaccin contre le paludisme gestationnel. Les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes sont les principales victimes du paludisme. Dans des régions où le paludisme est endémique, en Afrique Sub-Saharienne par exemple, la plupart des personnes développe une immunité clinique contre la maladie - ce qui leur permet de lutter contre les effets pathogènes de l’infection. Mais pas chez les femmes enceintes. Pour prévenir jusqu’à 10 000 décès maternels et 200 000 décès infantiles liés au paludisme gestationnel, une équipe française vient de créer un vaccin. Il aura fallu 20 ans de recherche pour obtenir ce PRIMAVAC. Pour le moment, il s'agit d'un vaccin en phase 1 pour évaluer sa sécurité. Dans cette étude clinique, les 68 femmes l’ont toutes bien toléré, et elles ont toutes généré des anticorps qui correspondaient aux attentes.

Benoit Gamain est directeur de recherche CNRS dans une unité Inserm à l’institut national de transfusion sanguine à Paris. Il est et le principal auteur de cette étude.

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Benoit Gamain

"Il n' existe aucune thérapie efficace contre ce coronavirus"

Une information est très relayée dans les médias : la Chine aurait mis au point un traitement efficace contre le coronavirus. Du moins, c’est ce qu’a annoncé hier la China Global Television Network. Selon les chercheurs de l'Université chinoise de la province du Zhejiang, dans des essais in vitro, deux molécules parviendraient à inhiber le virus. D’une part, il n’y a aucune étude qui accompagne cette annonce, d’autre part, l’OMS a démenti ce midi ces informations et a déclaré qu'il n'existait « aucune thérapie efficace contre ce coronavirus ». L’Organisation mondiale de la Santé collabore en ce moment avec Google pour lutter contre la désinformation sur l’épidémie. Les infos certifiées par l’OMS apparaîtront en tête dans les résultats de recherche. 

Janvier 2020 est le mois le plus chaud jamais enregistré 

Copernicus - l’organisme européen sur le changement climatique - vient d’annoncer un nouveau record de chaleur : en janvier, la température moyenne du globe a été plus chaude de 0,77°C. Une hausse des température plus élevée que janvier 2016. Partout en Europe, il faisait au moins 3 °C supplémentaires que la moyenne saisonnière. Après une décennie de chaleur exceptionnelle, après une année 2019 parmi les plus chaudes de toutes, 2020 semble prolonger cette dynamique.

L'invention d'un « textile humain » médical

Une équipe Inserm vient d’inventer du « textile humain » médical. Ces bio-ingénieurs français ont cultivé du fil à partir de cellules de peau humaine. Un fil qui peut être ensuite tricoté dans le corps. Cela a été pensé pour éviter les rejets immunitaires, assez fréquents avec des points de sutures synthétiques traditionnels. Ce fil humain peut donc être appliqué pour la réparation d’organe, pour refermer les plaies ou pour assembler des greffes de peau. Dans l’étude qui vient de paraître dans la revue ScienceDirect, différentes méthodes de tissage et d’assemblage y sont décrites. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......