LE DIRECT
.

Des troubles psychologiques ou neurologiques chez les survivants du CoVid-19

4 min
À retrouver dans l'émission

La plus grande étude sur l’impact du CoVid-19 sur la santé mentale et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Busà Photography - Getty

Selon une étude parue hier dans la revue « The Lancet Psychiatry », chez les survivants du CoVid-19, un patient sur 3 souffre de troubles psychologiques ou neurologiques. C’est à ce jour la plus grosse étude qui existe sur l’impact du CoVid-19 sur la santé mentale. Une équipe britannique a examiné les données médicales de 236.379 d’anciens malades du CoVid-19, six mois après l’infection : 34% de ces patients ont reçu un diagnostic de troubles neurologiques ou psychiatriques. Il s’agit en grande majorité d’anxiété (17 %) ou de troubles de l’humeur (14 %). Les troubles plus graves sont nettement moins fréquents : 0,6 % d’hémorragies cérébrales, 2,1% d’accidents vasculaires cérébraux et 0,7% de démence. Ces résultats ne concernent pas uniquement les cas de CoVid sévères ou de patients hospitalisés, même si les risques sont alors plus élevés. Après l’examen d’un groupe témoin, il se trouve que les patients atteints de CoVid-19 sont en effet plus susceptibles de développer des maladies cérébrales. Selon les auteurs, les systèmes de santé doivent commencer à s’adapter pour prendre en charge ce qui ressemble déjà à une troisième vague psychiatrique. 

Les gènes qui influencent la forme du cerveau et du visage

Une étude parue dans Nature Genetics a identifié les gènes qui influencent les forme du cerveau et du visage. Une équipe internationale a recoupé les données génomiques et les scans IRM de près de 20.000 européens. Les chercheurs ont découvert 472 régions génomiques qui influencent la forme du cerveau lors de son développement (la fameuse forme en noix), parmi lesquelles 76 jouent un rôle dans la variation des traits du visage. Ces résultats suggèrent qu'au début de l'embryogenèse, le visage et le cerveau se façonnent mutuellement, mais aucune de ces régions génomiques n’a d’influence sur les capacités cognitives ni sur des troubles neuropsychiatriques. De quoi enterrer pour de bon la croyance selon laquelle l’intelligence d’une personne peut se lire sur son visage.   

Mieux cultiver des organoïdes cérébraux, et à moindre coût

Une étude parue dans Biomicrofluidics décrit un nouveau bioréacteur pour cultiver des organoïdes cerébraux. Les organoïdes sont comme des mini-organes cultivés in vitro, des mini-cerveaux de synthèse par exemple, très précieux pour étudier le développement du cerveau humain. Les chercheurs du MIT ont conçu, à moindre frais, un bioréacteur amélioré. L’appareil a été baptisé « bioréacteur microfluidique » : il s’agit d’une puce de 4 cm sur 3 de large, qui contient des fluides riches en nutriments et qui peut être imprimée en 3D avec de la résine biocompatible. En plus d’être facile et peu cher à fabriquer, cet incubateur permet aussi une bonne visibilité des tissus. Il sera désormais possible d’observer en temps réel, sous un microscope, le développement des organoïdes cérébraux.  

La détection de rayons gamma à ultra haute énergie 

Enfin, selon une étude parue dans Physical Review Letters, les superaccélérateurs cosmiques existent bel et bien dans notre galaxie. Des physiciens sino-japonais ont détecté des rayons gamma à ultra haute énergie le long de la Voie lactée. Les télescopes de AS gamma experiment, à 4.300 m d'altitude au Tibet, ont enregistré 23 rayons gamma a des énergies record. Parmi eux, l’énergie la plus haute est de 957 téraélectronvolts. On frôle le petaélectronvolt : un record. Ces détections confirment l’existence de PeVatrons, des superaccélérateurs cosmiques capables d’amplifier les photons vers ces énergies. La recherche de PeVatrons pourrait nous aider à mieux comprendre ce qui produit les rayons gamma de haute énergie qui traversent notre galaxie. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......