LE DIRECT
.

Oumuamua : de nouvelles hypothèses sur son origine

5 min
À retrouver dans l'émission

Une nouvelle théorie qui expliquerait les étrangetés du premier objet interstellaire, et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : . - Getty

Oumuamua est le premier objet que l’on a détecté dans notre système solaire mais qui vient d’un autre système planétaire. Long de 800 mètres, il a la forme d'un cigare. Depuis 2017, il a d’abord été considéré comme une comète, puis comme un astéroïde, puis finalement, comme un objet d’origine interstellaire. Ses propriétés sont bizarres, sa nature et ses origines restent troubles. Oumuamua ne dégaze pas- il n’y a pas de coma/de queue de comète - et pourtant, on observe des pointes de vitesse et une trajectoire qui s’accélère. Selon une étude parue dans Nature Astronomy en avril, Oumuamua pourrait être un morceau de planète, mais une prépublication sur le site ArXiv avance une autre hypothèse...

Maryvonne Gerlin est directrice de recherche CNRS et travaille à l’observatoire de Paris.

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Maryvonne Gerlin

COVID 19 : une personne contaminée qui ne présente aucun symptôme transmet-elle le virus ?

L’OMS a déclaré qu’il semble "rare qu'une personne asymptomatique transmette la maladie", une déclaration sur laquelle elle est vite revenue. Est-ce qu’une personne contaminée qui ne présente aucun symptôme transmet le virus ? Il s'agit de l'une des grandes inconnues de l’épidémie. Il existe à ce jour trop peu d’études à ce sujet pour pouvoir trancher. La question de la « transmission asymptomatique » reste ouverte. En revanche, la transmission pré symptomatique - 2 jours avant l’apparition d’une fièvre ou d’une toux - a bien été prouvée. 

Un nouveau type d’explosion stellaire

Une étude parue dans The Astrophysical Journal relate la découverte d’un nouveau type d’explosion stellaire. En 2018, une équipe américaine a observé, dans une galaxie située à 200 millions d’années, une explosion extrêmement lumineuse - même pour une supernova - baptisée par la suite The cow (la vache). Les chercheurs ont observé deux événements similaires - tout aussi inhabituels - et ont ouvert une nouvelle catégorie d’explosions, celles des « phénomènes optiques bleus transitoires ». Bleu, parce qu’ils sont plus chauds que les supernovae. Ils apparaissent et disparaissent plus rapidement et sont donc différents des explosions qui produisent des sursauts gamma : ces explosions proviendraient d’étoiles massives en fin de vie.

Des batteries lithium-ion plus performantes

Dans une étude parue dans CS Energy Letters, une batterie au sodium-ion rivalise avec les batteries lithium-ion. Cela pourrait être une alternative aux batteries traditionnelles, d’autant que le lithium nécessaire à leur production est, comme toutes ressources naturelles, une ressource limitée. Des batteries à base de sodium (autrement dit, en sel) seraient une option plus écologique. Toutefois, jusqu’à présent, leurs capacités de stockage et leurs durées de vie étaient limités. Cette équipe américaine vient d’en perfectionner la chimie : les chercheurs ont créé un électrolyte liquide chargé en ions sodium et ont retravaillé la cathode avec des oxydes métalliques en fines couches. Leurs prototypes sont aussi puissants que des batteries à base de lithium. Ces travaux prouvent "qu’il s'agit d'une technologie viable. "

Rendre invisibles des cellules humaines

Enfin, selon une étude parue dans Nature Communications, une équipe américaine a réussi à rendre invisible des cellules humaines. Ces chercheurs ont travaillé à partir de cellules de petits calamars qui peuvent devenir transparents pour se fondre dans le décor. Ces céphalopodes possèdent des protéines - les réflectines - qui modifient l'incidence de la lumière qu'elles réfléchissent. In vitro, les chercheurs ont génétiquement modifié des cellules humaines afin qu’elles expriment des réflectines.  Les protéines conservent leurs propriétés, même dans un environnement cellulaire humain. Ces travaux montrent qu'il est possible de développer des cellules humaines avec ces propriétés optiques, mais on est encore loin encore du sérum d’invisibilité.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......