LE DIRECT
.

Aurions-nous détecté des traces d’axions ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Seules ces hypothétiques particules pourraient expliquer un phénomène observé dans des étoiles à neutrons et autres actualités scientifiques.

.
. Crédits : Science Photo Library - Getty

Selon une étude parue dans Physical Review Letters, nous avons peut-être détecté des traces d’axions. Un axion est une particule hypothétique, jamais observée et que l’on recherche depuis longtemps. Elle a été prédite en 1970 pour résoudre le problème de la violation de la symétrie CP, sur les distributions de charges électriques négatives et positives à l'intérieur du neutron. Depuis, on pense que ces particules peuvent constituer de la matière noire. S'ils existent, ces axions devraient être produits à l'intérieur des noyaux d’étoiles à neutrons, s’en échapper, se convertir en rayons X et provoquer un fort rayonnement électromagnétique. C’est exactement ce qu’a observé cette équipe américaine en 2019. Dans les 7 mercenaires - un groupe d’étoiles à neutrons - les astrophysiciens ont identifié des émissions de rayons X à haute énergie, inexplicables pour des étoiles à neutrons de ce type. Pourtant, ces émissions proviennent bien de ces étoiles à neutrons, et non pas de pulsars. Selon ce papier, seuls les axions pourraient expliquer ce mécanisme. L’équipe souhaite utiliser des télescopes plus récents pour observer les 7 mercenaires, sur une plus large gamme de longueurs d’onde. La prochaine étape est de vérifier cette découverte. auquel cas, cela révolutionnerait la physique.  

SARS-CoV-2 : le nouveau variant sud-africain se répand plus vite 

Hier, le comité scientifique sud-africain a déclaré que le nouveau variant du SARS-CoV-2 serait 50% plus transmissible que le virus original. Ce nouveau variant baptisé 501.V2 n’est pas plus dangereux que le virus original mais se répand plus vite dans le pays. Par exemple, dans la province du Cap-Occidental, il a mis 54 jours pour atteindre 100.000 personnes, contre 107 jours lors de la première vague. Cela signifie une propagation plus rapide de 50%. Il y a encore de nombreuses incertitudes sur ce que les mutations ont changé du virus. L’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, a déclaré que 501.V2 était déjà présent dans 23 pays. Le variant britannique quant à lui, continue de se répandre : il est présent dans au moins 60 pays. 

La première greffe mondiale de deux bras et deux épaules

En France, une première mondiale avec la première "greffe bilatérale de bras" s'est déroulée à Lyon. Un islandais de 48 ans, amputé des deux bras à l'âge de 26 ans à la suite d’une électrocution, a reçu une double greffe des deux bras et des deux épaules. Il est le premier patient au monde à suivre une telle opération. 25 médecins et chirurgiens se sont relayés et ont passé 15 heures dans le bloc opératoire. La double transplantation se serait bien déroulée. Le patient est dans un état stable et se prépare à de longs mois de rééducation.  

La mystérieuse étoile de Tabby serait en tandem

Enfin, une pré-publication à paraitre dans The Astrophysical Journal aurait peut-être percé le mystère de l’étoile de Tabby. Découverte en 2015, cette étoile est étrangement tamisée. Ses inexplicables oscillations irrégulières de luminosité intriguent les astronomes. Une équipe américaine a utilisé cinq ans d’observations astronomiques. Selon ce papier, ce phénomène n’est pas provoqué par une mégastructure extraterrestre, comme une sphère de Dyson (une hypothèse qui avait été formulée) ou de la poussière interstellaire, ni par de potentiels débris de planétésimaux, mais par une deuxième étoile sur une large orbite ; un système binaire qui serait lié par la gravité.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......