LE DIRECT
  .

SARS-COV-2 : les enfants sont peu contagieux

5 min
À retrouver dans l'émission

les résultats d'une étude de l'institut Pasteur et autres actualités scientifiques.

  .
. Crédits : E+ - Getty

Selon une étude de l’institut pasteur parue hier, les enfants transmettent peu le virus du SARS-COV 2. Avec la rentrée des classes ce lundi, on peut dire que cette étude tombe à pic. L’objet de ce travail était de comprendre comment le virus peut circuler chez les jeunes enfants - de 6 à 11 ans - et notamment dans les écoles primaires. Cette étude épidémiologique a été menée à Crépy-en-Valois, dans l’Oise, là où il y a eu un premier cluster le 24 février. 1 340 personnes – enfants et adultes- ont passé des tests sérologiques pour vérifier s’ils avaient été infectés. En tout, 139 personnes ont été contaminées, soit 10,4% de la cohorte. Les résultats montrent que les enfants ne développent pas la maladie de la même façon que les adultes, et surtout -contrairement aux idées reçues- que ce ne sont pas eux, les plus contagieux…

Olivier Schwartz est responsable de l'unité Virus et immunité à l'Institut Pasteur. Il est le coauteur de cette étude.

Le supercalculateur le plus rapide au monde est japonais

Selon Le TOP500 qui classifie les superordinateurs les plus puissants : le supercalculateur le plus rapide au monde est japonais et il s’appelle Fugaku. Il a été développé pendant six ans par la firme Fujitsu et le Riken Institute, et il détrône le supercalculateur américain Summit- le champion d’IBM pendant  4 années consécutives. La vitesse de calcul du Fugaku est de 415,53 pétaflops, contre 148,6 pétaflops pour Summit. Un petaflop, cela représente 1 million de milliards d'opérations par seconde,10 puissances 15. Le bolide a déjà été utilisé pour lutter contre le coronavirus, notamment pour simuler la façon dont les gouttelettes se rependent dans différents espaces. Le supercalculateur devrait être pleinement opérationnel en 2021, les experts pensent déjà l’utiliser pour la recherche de traitements efficaces contre le virus.

Une nouvelle théorie sur la formation de la planète Pluton

Une étude parue dans _Natur_e Geosciences propose une nouvelle théorie sur la formation de la planète Pluton. Depuis les images de la sonde New Horizon en 2015, on pense qu’un océan liquide se cache sous une épaisse croute de glace. On suppose que Pluton, se serait formé comme une boule de glace agrégée et que son océan se serait développé par la chaleur généré lors de la décroissance radioactive à l'intérieur de la planète : un scénario dit de «démarrage à froid». Mais ce scénario ne colle pas avec les dernières observations géologiques. À sa surface, On voit  des failles d'extension. Elles sont le signe que Pluton aurait eu un «démarrage » à chaud. Selon cette étude, la planète aurait été suffisamment chaude pour avoir un océan liquide dès ses débuts et qui se serait ensuite congelé petit à petit. 

Détecter les trous noirs super massifs binaire

Une étude parue dans The Astrophysical Journal présente une méthode pour détecter les trous noirs super massifs binaire.  La plupart des galaxies ont un trou noir supermassif en leur centre, et il se pourrait que certaines n’en n’ont pas un, mais deux : deux trous noirs en rotation autours de l’autre. Les trous noirs supermassifs binaires ne sont que théoriques, nous n’en n’avons jamais  détecté. Une équipe internationale suggère que les émissions périodiques de rayon gamma du centre des galaxies actives, pourraient être la signature de ces phénomènes.  Grace au Fermi Gamma-ray Space Telescope, ils ont découvert - sur plus de 2000 galaxies observées- 11 systèmes qui montrent des signaux gamma répétitif ; avec en moyenne, une répétition du signal, tous les deux ans. L'équipe prévoit une campagne d'observation pour savoir si derrière ces signaux, se cache un couple de trou noir.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......