LE DIRECT

2I/Borisov : la première comète interstellaire de notre système solaire

5 min
À retrouver dans l'émission

La confirmation hier que l'astre qui traverse notre système solaire a bien une origine interstellaire et autres actualités scientifiques.

Crédits : Universal Images Group Editoria - Getty

Après l’objet interstellaire 1I/Oumuamua en 2017, voici le deuxième objet interstellaire détecté dans notre système solaire. L’Ukrainien Gennady Borisov a découvert cet objet en train de traverser notre système solaire le 30 août dernier. Dès les premières images réalisées par l'Observatoire Gemini à Hawaï, on distingue derrière lui un léger halo, que l'on appelle une coma, qui indique qu’il y a un dégazage, ce qui différencie une comète d’un astéroïde. En mesurant la vitesse de cet objet et l’excentricité de son orbite, on a pu s’assurer qu’il ne provenait pas de notre système solaire. Hier, le Centre des Planètes Mineures l’a officiellement baptisé « 2I/Borisov », i pour interstellaire. Pour le moment, on ne sait pas grand chose de lui. Il sera au plus proche de la Terre le 8 décembre prochain, à environ 300 millions de kilomètres de nous. On en saura alors plus sur sa composition, sa taille et surtout, ses origines. 

Natacha Triou s'entretient avec Francis Rocard, astrophysicien au CNES et responsable des programmes d’exploration spatiale.

En Bref

  • La montée du niveau des mers s’accélère

Le GIEC a publié ce matin son rapport sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur les océans : la montée du niveau des mers s’accélère. L’une des causes principales est la fonte des glaciers, qui a doublé ces vingt dernières années, voire triplé pour l’Antarctique. Si rien n’est fait, le niveau des mers pourrait augmenter de 1 mètre 10 d’ici 2100. De plus, les océans continuent de se réchauffer, ce qui provoque leur dilatation et donc une hausse supplémentaire du niveau des mers. La hausse des températures entraîne aussi une diminution de leur concentration en oxygène et une acidification des eaux aux conséquences désastreuses pour les écosystèmes marins. Selon ce rapport, 15% de la biomasse marine pourrait disparaître ces prochaines décennies. 

  • La découverte d'un nouveau minéral 

Une équipe internationale a découvert un nouveau minéral en Afrique du Sud : la “Goldschmidtite” . Il se trouve incrusté au centre d’un diamant qui provient d’un site volcanique et qui s’est formé à plus de 170 kilomètres de profondeur, sous une température de plus de 1 000°C. Sa signature chimique ne ressemble à rien de ce que l’on connait. À cette profondeur, celle du manteau terrestre, les roches peuvent incorporer dans leurs structures d’autres minéraux. Son analyse peut aider à mieux comprendre les processus chimiques encore mal connus qui se déroulent dans la croûte terrestre. Les détails de la découverte sont à retrouver dans la revue American Mineralogist.

  • Le thé vert : un composant efficace pour lutter contre l’antibiorésistance

La super bactérie "Pseudomonas Aeruginosa" a développé des résistances multiples aux antibiotiques au point d’être considérée par l’Organisation Mondiale de la Santé comme une menace grave. Une équipe britannique a testé cette bactérie en laboratoire avec différents traitements. Leurs résultats sont publiés dans The Journal of Medical Microbiology.  On constate que l’aztréonam, un antibiotique classique, est beaucoup plus efficace contre cette bactérie quand il est associé à du polyphénol, le composant naturel du thé vert. Le polyphénol est un antioxydant, et selon les chercheurs, cela expliquerait pourquoi il permet de restaurer l’efficacité de l’antibiotique.

par Natacha Triou

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Intervenants
  • Astrophysicien au CNES, responsable des programmes d'exploration du système solaire.
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......