LE DIRECT
.

Le dérèglement climatique diminue déjà la production alimentaire mondiale / La détection d'un trou noir de masse intermédiaire ?

5 min
À retrouver dans l'émission

Les effets du changement climatique sur l'agriculture mondiale ; une lentille gravitationnelle pour détecter un trou noir de taille moyenne et autres actualités scientifiques

.
. Crédits : Blaine Harrington III - Getty

Le dérèglement climatique diminue déjà la production alimentaire mondiale

Selon une étude parue hier dans la revue « Nature Climate Change », le dérèglement climatique a déjà des conséquences sur la production alimentaire mondiale. Ce papier montre qu'il ne s'agit pas d'un problème lointain qui ne concernerait que les générations de demain. Une équipe américaine a développé un nouveau modèle qui prend en compte des données météorologiques et qui examine la productivité agricole avec - ou sans - les effets du changement climatique. Selon eux, le changement climatique a ralenti la croissance de la production agricole mondiale. Depuis 1961, elle a ralenti d'environ 21%. C’est encore plus grave dans les régions plus chaudes : l'Afrique, l'Amérique latine et les Caraïbes voient une réduction de leur productivité de 26 à 34%. Certes, des progrès technologiques ont su augmenter les rendements. Malgré cela, nous cultivons aujourd'hui moins de nourriture que dans les années 1960. Plus de sécheresse, plus d’inondation : l'agriculture mondiale devient de plus en plus vulnérable aux effets météorologiques. Selon les auteurs de cette étude, ces préoccupations sont sérieuses. Ils rappellent qu’en 2050, il faudra nourrir près de 10 milliards de personnes.

La détection d'un trou noir de masse intermédiaire ?  

Selon une étude parue dans la revue « Nature Astronomy », nous avons peut-être détecté un trou noir de taille moyenne. Dans la famille des trous noirs, vous avez les petits trous noirs, de masse stellaire (de 10 fois à 100 fois la masse du Soleil), et vous avez les supermassifs au cœur des galaxies, de 100.000 fois la masse du Soleil. Entre les deux, il y a les trous noirs de masse intermédiaire et ces objets restent insaisissables. Comme par définition, un trou noir ne peut pas s’observer directement, une équipe australienne a utilisé l'effet de lentille gravitationnelle pour en détecter. Autrement dit, c'est lorsqu'un objet très massif courbe le chemin de la lumière vers la Terre. Les chercheurs ont donc examiné les données de 2.700 sursaut gamma et ont découvert une preuve, un exemple de lentille gravitationnelle sur l’un de ces sursauts gamma. Sa lumière aurait été déformée par un objet sombre et 55.000 fois plus massif que le Soleil. Il n’est pas encore sûr à 100% qu’il s’agisse d’un trou noir de taille moyenne, mais c’est l’hypothèse la plus probable.  

En bref 

- L'astéroïde qui a tué les dinosaures a donné naissance à la forêt amazonienne

- Le nombre d’ours dans les Pyrénées a augmenté en 2020 

- Perserverance : l'hélicoptère de Mars est prêt pour son atterrissage 

- Nous savons enfin pourquoi le froid fait mal aux dents - et comment l'arrêter

Improbablologie : Les humains ont des gènes qui soutiennent la production de venin oral

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......