LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Papillomavirus : une couverture vaccinale insuffisante en France ?

9 min
À retrouver dans l'émission

État des lieux de la couverture vaccinale contre le papillomavirus en France, le départ de l'expédition 5300 pour la plus haute ville du monde, et l'invention d'une nouvelle imprimante 3D.

Crédits : Getty

Papillomavirus : une couverture vaccinale insuffisante en France ?

Lundi, c’était la journée mondiale contre le cancer. Une campagne gratuite du dépistage du papillomavirus est lancée. Elle soulève la question de la couverture vaccinale de cette MST en France. Ce virus a une implication très importante en cancérologie : dans 10 % des cas, l'infection persiste et peut entraîner des lésions cancéreuses. 

Cela concerne tout le monde : le virus est responsable du cancer du col de l’utérus - qui entraîne 1000 décès par an - mais aussi du cancer de la vulve, du vagin, de l’anus, de la sphère ORL et du pénis.  

Il existe un vaccin mais, en France, il n’est préconisé que pour les jeunes filles, de 11 à 19 ans. Dans le monde, 25 pays le recommandent aussi aux garçons : les États-Unis, la Hollande ou l’Espagne par exemple.

Mardi, la Ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé réfléchir à étendre la vaccination pour les deux sexes en milieu scolaire en 2019. Tout dépendra de l’avis de la Haute Autorité de Santé qui rendra son verdict d’ici quelques mois. 

Le professeur Philippe Descamps est chef du service gynécologie-obstétrique du CHU d’Angers. Pour lui, la couverture vaccinale en France est - je cite - « catastrophique ».

Le dernier vaccin mit au point prévient à 90% des cancers du col de l’utérus. C’est un vaccin extrêmement surveillé, il n'y a aucune augmentation de maladies auto-immunes. Aujourd’hui, une jeune fille sur cinq est vaccinée. En France, on prend un retard phénoménal, d'autant que l’on a pas la recommandation pour les garçons. Quand on les vaccine, on diminue la circulation du virus. Parmi les pays qui ont suivi le programme de vaccination sérieux, il y a l’Australie. On estime que le cancer du col de l'utérus aura disparu en 2028, grâce à la vaccination, au dépistage et au traitement des lésions. C'est un exemple à suivre : on va éradiquer un cancer car on vaccine les jeunes gens.

L'expédition 5300 : une mission scientifique en haute altitude 

Au Pérou, l’expédition française 5300 est en route pour la Rinconada, la ville la plus haute du monde, afin de mener des expériences sur l’hypoxie.

L’hypoxie correspond au manque d’oxygène dans l’organisme. La Rinconada étant située à 5.300 mètres d’altitude, c’est moitié moins d’oxygène par rapport au niveau de la mer. Ses 50.000 habitants vivent donc dans des conditions de survie extrême. On a assez peu d’informations sur cette population, et c’est la première fois qu’une telle étude va être menée de là-haut. L’expédition grenobloise va recréer un laboratoire éphémère sur place. Pour le moment, la quinzaine de scientifiques se trouvent à Puno, l’avant-dernière étape du voyage située à 3.800 mètres d'altitude. L’objectif de cette étude est de mieux comprendre les effets du manque d’oxygène sur le corps humain, mais aussi d’identifier les éléments-clés de l'adaptation à la très haute altitude. Samuel Vergès est ancien sportif de haut-niveau et docteur en physiologie à l’Inserm et au CHU de Grenoble. Il dirige cette mission.

On prépare une évaluation multi-dimensionnelle qui va de la génétique à l’hématologie au cardiovasculaire jusqu'à des études sur la fluidité et la viscosité du sang. 

Pour les patients qui souffrent de problèmes pulmonaires, il sera très intéressant d'observer cette population et de voir les réponses de l'organisme quand il manque d’oxygène. 

Nouvelle étape judiciaire dans l’affaire du Levothyrox

Dans l’affaire du Levothyrox, lundi, le parquet de Marseille a élargi le dossier à celui «d’homicide involontaire ».

Ce médicament qui soigne la thyroïde est très controversé depuis que le laboratoire Merck a changé sa composition en 2017. Depuis des mois, le laboratoire reçoit des milliers de plaintes de malades, victimes de graves effets secondaires. Il y a aussi eu plusieurs décès suite à des AVC. L’enquête va devoir déterminer s’il y a un lien entre ces décès et ce médicament. L’avocat des 200 familles parle d’une « crise sanitaire majeure ». Le délibéré doit être rendu le 5 mars.

L'invention d'un nouvelle technique d'impression 3D

On poursuit avec le troisième sujet de ce journal avec l’invention d’une nouvelle imprimante 3D, qui utilise la lumière pour « sculpter » les objets.

Cette nouvelle imprimante, on la surnomme « Réplicator » comme celle de Star Trek. C’est une innovation technologique qui nous vient de Californie. Cette nouvelle méthode d’impression est à l’opposé des imprimantes 3D traditionnelles. Les techniques standards consistent à déposer des couches de résine et à les faire solidifier les unes après les autres. Ici, il s’agit de projeter avec un simple vidéoprojecteur une image en 2D sur un bloc de résine liquide et photosensible. Et cette résine se solidifie au contact de la lumière par effet de photopolymérisation. Actuellement, de nombreuses recherches sont faites pour améliorer les impressions 3D. Le marché est conséquent et florissant, notamment pour le dentaire ou pour la prothèse auditive.

Clément Moreau est co-fondateur et directeur général de Sculpteo, une start-up d’impression 3D. Il nous en dit plus sur l’ingéniosité de cette invention.

Ce qu'il y a de particulier, c’est qu’au lieu de déposer des couches les unes au dessus des autres, on va polymériser dans la masse une résine, en faisant tourner le volume de fabrication ; ça c’est vraiment une nouveauté. Cette résine, c'est du plexiglas. C’est dans l’air du temps de faire des imprimantes 3D le plus proche possible de ce que l’industrie connait (...) Ce qui est intéressant, c’est que l'on va pouvoir avoir des petites machines, sans partie mécanique, cela offre l’idée d'une machine moins chère, avec un projecteur simple, on ne parle pas de laser. 

Un taux de suicide élevé en France

En bref, l’agence Santé Publique France vient de publier son baromètre santé : le taux de suicide en France est l’un des plus élevés d’Europe.

On recense près de 9000 suicides par an en France. Les régions les plus touchées sont la Bretagne, la Normandie et les Hauts-de-France. Ce sont les jeunes filles de 15 à 19 ans qui sont les plus concernées, ainsi que les hommes de plus de 50 ans. Dans les facteurs de risques, on note le fait d’être une femme, la précarité financière, le chômage, le célibat, le divorce ou le deuil, et les troubles dépressifs. Le rapport évoque aussi l’impact de la récession économique de ces dernières années. Le suicide reste un problème de santé publique majeur. On estime que c’est la 14eme cause de mortalité dans le monde.

Hubble découvre une nouvelle galaxie

Grâce à son télescope spatial Hubble, la NASA a découvert l’existence d’une galaxie proche de la nôtre. Cette galaxie se trouve à 30 millions d’années-lumière de la nôtre, elle a été baptisé Bedin One. C’est une galaxie naine : elle mesure 3 000 années-lumière. En comparaison, notre Voie lactée en fait 100 000. Elle serait vieille de 13 milliards d'années et serait donc une des toutes premières galaxies de notre univers.

Introduire du persil dans le vagin

Pour finir, la rubrique des sciences improbables,  une pratique inquiète les gynécologues : l’introduction de Persil dans le vagin.  Il y a deux semaines, le site de Marie Claire - dans son édition anglaise - nous apprenait que mettre du persil frais dans un vagin - en feuilles ou en branches - permettait de provoquer les règles. 

La plante aurait des vertus emménagogues, qui stimuleraient le flux sanguin. La nouvelle s’est répandue et cela a provoqué la colère de gynécologues sur le web. Alors ça n’a jamais été prouvé par la science et, surtout, les médecins rappellent que cette pratique est dangereuse et qu’elle provoque des infections.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......