LE DIRECT
.

La découverte d'un mécanisme d'activation des gènes / Comment distinguer une étoile bosonique d'un trou noir ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Le code d'activation de l'ADN identifié par une intelligence artificielle / La simulation d'une image d'une étoile à boson et autres actualités scientifiques de la semaine.

.
. Crédits : KTSDESIGN/SCIENCE PHOTO LIBRARY - Getty

La découverte d'un mécanisme d'activation des gènes

Une étude parue dans la revue Nature décrit la découverte d'un mécanisme d'activation des gènes. On ne comprend pas encore très bien quelles sont les séquences d'ADN qui dirigent l’activation des gènes. Les gènes - qui codent notre matériel génétique - sont transcrits en molécules d’ARN pour être ensuite traduits en protéine. On sait qu'un quart de nos gènes possèdent une boîte TATA : une zone située sur une portion du gène qui en dicte la transcription et la traduction. Mais qu’en est-il des gènes sans Tata box ? On soupçonnait l’existence d’un zone DPR sur un gène : la Downstream Promoteur Region, région promotrice du noyau en aval. Cette équipe californienne a cherché à débusquer cette zone. Avec une approche de machine learning - d’apprentissage machine - ils ont créé une immense bibliothèque d’ADN de 200.000 séquences. Leur modèle a ainsi prouvé que la présence d'une DPR est très fréquente dans l'ADN, autant que les boîtes TATA. Les applications biotechnologiques et biomédicales sont nombreuses.  

Ingrid Lafontaine est enseignante-chercheuse à la Sorbonne Université en bioinformatique et s’intéresse à l’évolution des génomes. 

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS INGRID LAFONTAINE

Comment distinguer une étoile bosonique d'un trou noir ?

Une étude parue dans Monthly Notice of The Royal Astronomical Society pose une question : comment différencier la photo d’un trou noir de celle d’une étoile bosonique ? En effet, une étoile bosonique a beaucoup de points communs avec un trou noir. Il s'agit d'un objet théorique étrange que nous n’avons jamais repéré. Là où les étoiles sont principalement constituées de fermions - les particules élémentaires de notre Univers (protons, neutrons, électrons) - les étoiles bosoniques seraient entièrement constituées de... bosons. Elles seraient extrêmement massives, n’émettraient pas de rayonnement et seraient donc, par conséquent, invisibles. De plus, certaines étoiles à bosons pourraient être entourées d’un anneau rotatif de plasma, qui ressemblerait au fameux disque d’accrétion des trous noirs. Les chercheurs du consortium de l’Event Horizon Telescope (EHT) - ceux à qui l’on doit la première image du trou noir M87* de l’an dernier - se sont demandés : comment être sûr que cette image est bien celle d’un trou noir ?

Réponse avec Frédérique Vincent, chargée de recherche au CNRS au laboratoire LESIA de l'Observatoire de Paris. Elle travaille sur l’environnement des objets compacts. 

Écouter
2 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - JDS Frederique Vincent

En bref

- Plus d'un tiers de nos gènes sont activés (un peu) différemment entre les femmes et les hommes

- Des chercheurs séquencent le génome mitochondrial de l'homme de Neandertal européen âgé de 80.000 ans

- Comment s'est formé le courant de Magellan qui s'étire autour de la Voie lactée ?

- Le circuit neuronal qui relie le stress, le sommeil et l’immunité

- Les goélands font attention au regard humain

Improbablologie : Les “voyages”' psychédéliques sont vraiment similaires aux expériences religieuses à bien des égards

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......