LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Comment mieux recycler le plastique ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Avancées et innovations en matière de recyclage du plastique, le lancement d'une nouvelle étude sur le syndrome de la mort subite des jeunes sportifs et autres informations scientifiques de la semaine.

Crédits : Getty

Recycler le plastique : innovation technique et système de recyclage 

En ce moment des marches pour le climat se déroulent partout en France, et la question du plastique est un enjeu écologique majeur. 

Dans le dernier rapport de WWF, les chiffres étaient alarmants : la production mondiale du plastique ne cesse d’augmenter et il reste très peu recyclé. La France, par exemple, un des plus gros pays consommateurs, n’en recycle que 21 %. 

En Auvergne, la société CARBIOS vient d’inventer un nouveau procédé de recyclage. Traditionnellement, pour recycler le PET présent dans les emballages plastique, on passe par un procédé thermomécanique. Ici, il s’agit d’un procédé chimique qui fonctionne grâce à une enzyme d’origine bactérienne. Cette méthode permet d’extraire 100 % de PET d’une bouteille. 

Par ailleurs, la Norvège parvient à recycler 97% de son plastique. Alors quelle est la stratégie adoptée ? 

Tout d’abord, le pays a mis en place un système de consigne. Sur chaque achat d’une bouteille en plastique par exemple, un supplément est facturé mais peut être récupéré en déposant la bouteille dans un guichet automatique. 

De plus, la Norvège a mis en place une taxe environnementale pour les producteurs de plastique. Plus la société recycle, plus la taxe est basse. Et si elle parvient à recycler plus de 95% de ses déchets, la taxe est supprimée. On voit comment le pays a réussi à donner une valeur économique au recyclage.

Entretien avec Martin Stephan, directeur général adjoint de CARBIOS, et Christian Duquenoi, physicien chercheur à l’IRSTEA - l'Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture

Mieux comprendre le syndrome de la mort subite des jeunes sportifs

Le CHU de Rennes lance une campagne de financement pour mener une grande étude sur la mort subite des jeunes sportifs. Comme la mort subite des nourrissons, c’est un syndrome qu’on ne comprend pas bien. Le phénomène touche 1 000 Français par an, professionnels comme amateurs. Chez les plus de 40 ans, dans la majorité des cas, l’infarctus du myocarde est le premier responsable. Mais pour les jeunes de moins de 40 ans, pour un cas sur deux, on ne trouve pas les causes, même après une autopsie. Une fois sur trois, il n’y a généralement aucun symptôme, ni aucune maladie identifiée. 

« Dans un contexte de repli du soutien à la recherche », le CHU de Rennes et la Fondation Cœur et Recherche lance un appel aux dons pour mener cette étude. 

Dans le paysage français, elle est assez innovante, elle prévoit des autopsies systématiques ainsi qu’une vaste analyse génétique post-mortem. 

Entretien avec Philippe Charron, cardiologue et généticien à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

En Bref

- Le satellite européen RemoveDebris réussit ses premiers essais de ramassage de débris spatiaux.

- La pollution de l’air fait plus de morts que le tabac. 

- Selon le dernier rapport de Santé Publique France, les Français dorment de moins en moins.

- Le physicien Etienne Guyon reçoit le Prix « Le goût des sciences » pour son ouvrage « Du merveilleux caché dans le quotidien », aux éditions Flammarion.

- Le « Festival de Théorie » d'Aix en Provence cherche des financements pour sa 10ème édition

- IMPROBABLOLOGIE : la découverte d’une espèce animale : le Mnemiopsis leidyi - doté d’un anus éphémère. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......