LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

La première détection de neutrinos solaires CNO

7 min
À retrouver dans l'émission

Mieux comprendre la dynamique du Soleil et autres actualités scientifiques de la semaine.

.
. Crédits : Science Photo Library - Getty

Selon une étude parue dans la revue Nature, pour la première fois, les physiciens ont détecté des neutrinos solaires issus du cycle carbone-azote-oxygène, le cycle CNO. Il s'agit d'une détection importante car elle nous permet de mieux comprendre la structure et la dynamique du Soleil. Les neutrinos solaires (la grande majorité des neutrinos qui traversent la Terre) sont produits par des réactions de fusion nucléaire. Il en existe deux types : la chaîne p-p, pour proton-proton, qui est la plus courante et que l’on a déjà observée , et la réaction de fusion nucléaire par le cycle Carbone-Azote-Oxygène. Ce cycle CNO ne produit que 1% de l’énergie solaire, mais dans des étoiles plus massives, ce cycle est la principale source d’énergie. La collaboration internationale Borexino vient donc d’en observer. Le détecteur en Italie est enfoui à 1.400 m sous terre. Il s'agit d'un ballon géant en nylon remplis de 278 tonnes d’hydrocarbures liquides, immergé dans l’eau.  

D’une part, cette observation confirme une prédiction fondamentale sur la dynamique stellaire qui a été théorisée en 1938. D’autre part, cela fournit des informations clés sur la structure du noyau solaire, notamment sur sa métallicité.   

Les feuilles des arbres tombent plus tôt en automne

En bref, selon une étude parue aujourd’hui dans la revue Science, à cause du changement climatique, les feuilles des arbres tombent plus tôt en automne. Une équipe germano-suisse a analysé les données sur la chute des feuilles d’automne de 1948 à 2015 sur les arbres forestiers sur près de 4.000 sites en Europe. Selon les chercheurs, les niveaux de CO2 plus élevés ainsi que la hausse des températures poussent les feuilles à être plus productives au printemps et en été, ce qui accélère ainsi leur disparition. Voilà donc une sénescence précoce qui inquiète les chercheurs, car cela aura des conséquence sur les insectes et sur d'autres espèces. Le phénomène risque de s’aggraver. En outre, si les feuilles d’arbre tombent plus tôt, elles conservent par conséquent beaucoup moins de carbone, ce qui limite donc le rôle de nos forêts en tant que puits de carbone.

En bref

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......