LE DIRECT

Le réchauffement climatique : une menace de plus pour les abeilles

5 min
À retrouver dans l'émission

Les effets de la hausse des températures sur les insectes pollinisateurs et autres actualités scientifiques.

Crédits : picture alliance - Getty

Selon une vaste étude parue dans Nature Ecology and Evolution : le réchauffement climatique réduit la diversité des pollinisateurs. On connaît les effets des pesticides sur les abeilles mais on mesure moins ceux du dérèglement climatique. Une équipe européenne a réuni la plus grande base de données sur 2000 espèces de pollinisateurs. Les abeilles, mais aussi les mouches, les papillons, les coléoptères... Les chercheurs ont regardé de plus près l’évolution des périodes de vol entre 1960 et 2016 dans 20 pays en Europe. Et ils ont comparé ces données avec celles des températures et des hausses de température. On constate que ces insectes avancent leurs dates d’activité en moyenne de 6 jours : ils volent plus tôt – début juillet, plutôt que mi-juillet en France. Ils volent également moins longtemps en moyenne ; au cours des 60 dernières années, leur activité s’est réduite. Cet article prouve que le réchauffement climatique est une menace de plus pour les espèces pollinisatrices.

Entretien avec François Duchenne, doctorant au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris et principal auteur de cette étude.

Écouter
1 min
LA_METHODE_SCIENTIFIQUE - François Duchenne

Le vaccin contre le papillomavirus est étendu aux garçons

Le Ministère de la Santé étend aux jeunes hommes la vaccination contre le papillomavirus. Nous en parlions récemment lors d’une de notre émission « Papillomavirus, à cause des garçons ». Le HPV, ce virus sexuellement transmissible, est responsable de nombreux cancers, dont le cancer du col de l’utérus, qui cause près de 1100 décès chaque année. Les adolescentes peuvent déjà être vaccinées mais la  couverture vaccinale reste trop faible pour endiguer l’épidémie. La vaccination des filles et des garçons est déjà pratiquée dans de nombreux pays européens, avec un vaccin fiable. La ministre de la Santé Agnès Buzin a donc donné son feu vert : la mise en place est prévue pour l’été 2020. 

IA: le deep learning appliqué aux maths

Selon une prépublication sur Arxiv, une IA de Facebook peut désormais résoudre des problèmes mathématiques de niveau universitaire, et en moins d’une seconde. Cette prépublication montre que les réseaux de neurones et que le Deep Learning appliqué aux maths peuvent être performants. Deux chercheurs du Facebook AI Research ont entraîné leur système d’IA sur des dizaines de millions de problèmes de calcul. Ils l’ont ensuite testé sur 500 problèmes mathématiques différents. L’IA était capable de trouver des solutions avec une précision de 98%. Elle a également été très performante pour résoudre des équations différentielles.

Une cartographie du vocabulaire affectif

Selon une étude sur le langage affectif humain parue dans Science : si les mots peuvent être traduits dans une autre langue, ce n’est pas forcément le cas pour les émotions. Le mot « peur » ne décrit pas nécessairement la même émotion en swahili, en vietnamien ou en portugais. Une équipe germano-américaine a réalisé la plus grande cartographie du vocabulaire affectif : sur les 6 000 langues parlées dans le monde, 2 474 langues ont été examinées. L’étude montre que des évolutions sémantiques de l’émotion apparaissent dans 20 grandes familles linguistiques. Le papier fait aussi apparaître des universalismes. Par exemple : toutes les langues distinguent les émotions selon qu'elles sont agréables ou désagréables. 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......