LE DIRECT
Sophie, rescapée du Bataclan qui participe à l'étude Remember, a conservé l'affiche du concert des Eagles of Death Metal

13 novembre : la recherche contre la terreur

58 min

Focus avec Florence Sturm sur 3 projets parmi les 57 développés par la communauté scientifique française : un capteur d'odeurs à Toulouse, un travail sur les séries télévisées "Homeland" et "le Bureau des légendes" et à Caen, l'étude Remember lancée par l'INSERM sur la traumatologie de la mémoire.

Sophie, rescapée du Bataclan qui participe à l'étude Remember, a conservé l'affiche du concert des Eagles of Death Metal
Sophie, rescapée du Bataclan qui participe à l'étude Remember, a conservé l'affiche du concert des Eagles of Death Metal Crédits : Florence Sturm - Radio France

Rediffusion du 11 novembre 2016

Le 18 novembre 2015, 5 jours après les attentats du 13, Alain Fuchs, le président du CNRS, lance un appel à la communauté scientifique.

"Elle se voit une fois de plus", écrit-il, "renvoyée à l'essentiel.. comprendre dans le détail et avec toute la profondeur nécessaire les phénomènes qui sont à l'oeuvre aujourd'hui..."

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

Les projets, souvent portés par des jeunes chercheurs ont été nombreux.

57 ont été retenus, à découvrir en bas de page. Présenté cette semaine par Benoit Bouscarel, le Magazine de la rédaction s'est arrêté sur 3 d'entre eux, à Caen, Toulouse et Paris.

A Toulouse,

Alexandra Ter Hall et Emile Perez travaillent sur un capteur de la taille d'une pièce de monnaie, fabriqué dans un matériau spécial, un organogel poreux qui permet de capter les odeurs environnantes, corporelles mais aussi des résidus d'explosifs par exemple et de les emprisonner pour mieux les identifier ensuite.

Mode d'emploi avec Émile Perez

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Dans leurs mains, le capteur d'odeurs, de la taille d'une pièce de monnaie.

Emile Perez et Alexandra Ter Hall
Emile Perez et Alexandra Ter Hall Crédits : Florence Sturm - Radio France

Il y a aussi d'autres applications possibles, notamment dans le domaine de la parfumerie et de l'environnement :

Écouter
2 min
"On peut aussi imaginer d'utiliser ce matériau très poreux pour capter des odeurs de fleurs, notamment des fleurs peu odorantes ou rares."

A Caen

Francis Eustache dirige l'équipe U1077 de l'INSERM de Caen, unique unité de recherche en France totalement dédiée à l'étude de la mémoire humaine. Il revient sur la genèse d'un projet de recherche sur la mémoire collective sur lequel il travaille depuis plusieurs années avec l'historien Denis Peschanski, directeur de recherche au CNRS :

Écouter
3 min
Etudier la mémoire sur le plan individuel, mais également sur le plan collectif, et fusionner ces deux approches.
Francis Eustache
Francis Eustache Crédits : Florence Sturm - Radio France

Pierre Gagnepain a lui développé le paradigme "Think, no think" : la mémoire est quelque chose d'extrêmement malléable" :

Écouter
4 min
"Ce paradigme est une épreuve née dans le contexte de la guerre des mémoires, une confrontation dans les années 90 entre chercheurs et psychologues."

2 schémas, le cerveau et le paradigme Think no think, qu'il utilise au moment de l'examen IRM des volontaires.

Crédits : Pierre Gagnepain

A Paris

Les chercheurs Pauline Blistène et Olivier Chopin ont étudié des films et séries télé, en particulier "Le Bureau des légendes" et "Homeland". On y parle de la réaction à la menace terroriste, mais pas des terroristes eux-mêmes ou des processus de radicalisation :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les chercheurs Olivier Chopin et Pauline Blistène
Les chercheurs Olivier Chopin et Pauline Blistène Crédits : Florence Sturm - Radio France
Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

Et aussi en ligne

- Le programme de recherche transdisciplinaire 13-Novembre qui se déroulera sur 12 ans. Son objectif est d’étudier la construction et l’évolution de la mémoire après les attentats du 13 novembre 2015, tout en pensant l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective.

- REAT – Recherches sur les réactions aux attentats : sociographie, archives et mémoire. Soutenu par le CNRS dans le cadre du programme « attentats-recherche ».

- Études sur la prise en charge des victimes d’attentats lancées par l'AP-HP

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......