LE DIRECT

2013 : au-delà de nos frontières

42 min

A quoi ressemblera le monde en 2013 ? Économie, guerre, démocratie, droits de l'homme, éducation, santé : le Magazine de la rédaction vous convie à un tour d'horizon des grandes problématiques de l'année à venir.
2013 a été décrétée année internationale de la coopération dans le domaine de l'eau par l'ONU. Chaque jour, cinq mille enfants meurent d'avoir bu de l'eau impropre à la consommation. Le partage des ressources, leur protection, l'approvisionnement en eau potable deviennent des enjeux stratégiques pour l'avenir de nos sociétés. 2013 sera aussi dominée par des échéances politiques et économiques aux quatre coins du monde.

Dominique David
Dominique David Crédits : Radio France

Pour cet exercice de prospective, France Culture fait appel à ses correspondants : Lise Jolly à Berlin, Anaïs Feuga à Rome, Philippe Reltien à Pékin, Pierre-Yves Dugas à Washington et Grégory Philipps à Jérusalem. L'invité du Magazine de la rédaction est Dominique David , directeur exécutif de l'IFRI (l'Institut Francais des relations internationales).

L'Allemagne rattrapée par la crise ?

L'économie allemande connaîtra un rythme de croissance "convenable" en 2013 - diagnostic du ministre des Finances, Wolfgang Schäuble . Pourtant bon nombre d'économistes pensent que le gouvernement allemand va revoir à la baisse sa prévision de croissance du produit intérieur brut (PIB) de 2013 - actuellement à 1% - d'ici janvier prochain. La cote de popularité du gouvernement allemand et d'Angela Merkel est au plus haut depuis leur arrivée au pouvoir, il y a trois ans. Mais la crise de la zone euro peut-elle peser sur les élections législatives de septembre prochain ? Réponse de Lise Jolly à Berlin :

Écouter
4 min
Écouter


Italie : Mario Monti déjà de retour ?

Des législatives anticipées se dérouleront les 24 et 25 février dans la Péninsule. La semaine dernière, le Parlement italien a approuvé le budget 2013. Voilà les finances du pays corsetées par la "loi de stabilité financière" défendue par Mario Monti. Après le vote, le président du Conseil a présenté, comme promis, sa démission au Président italien, Giorgio Napolitano. Il Professore est toujours soutenu par ses homologues européens et les marchés qui saluent en lui l'homme de la rigueur. Mais il a perdu mi-décembre le soutien du Popolo della Libertà, le parti de Silvio Berlusconi. Les enjeux du scrutin avec Anaïs Feuga à Rome :

Écouter
3 min
Écouter

Chine : l'obsession de la croissance économique

8,2% - c'est la prévision de croissance du Fond Monétaire International pour la Chine. Depuis deux décennies, le Parti communiste chinois ménage un savant équilibre entre marché et planification, industrie manufacturière à bas coût et économie du savoir à très haute valeur ajoutée. Mais le modèle économique chinois est-il soutenable ? Le pays va devoir relever trois défis : démographique (vieillissement), écologique (pollution et épuisement des ressources) et politique (démocratie et droits de l'homme). Pourtant l'obsession des dirigeants semble la même : la croissance économique. . Écoutez l'analyse de Philippe Reltien :

Écouter
5 min
Écouter

Etats-Unis : la question de la dette

Barack Obama et les élus du Congrès négocient toujours pour trouver un accord permettant d'éviter le fiscal cliff - le mur budgétaire. Faute d'accord avant le 1er janvier, ce sont 600 milliards de dollars de coupes budgétaires et de hausses d'impôts qui doivent s'appliquer automatiquement. Au-delà de l'empoignade politique, ce bras de fer entre Démocrates et Républicains met en lumière le problème d'une dette grandissante qui risque, à terme, de brider la croissance américaine. A Washington, le commentaire de Pierre-Yves Dugas :

Écouter
4 min
Écouter

Proche-Orient : élections en Israël

La Palestine a été reconnue en tant qu'Etat observateur à l'Organisation des Nations Unies. Pour le président palestinien, Mahmoud Abbas , l'assemblée générale a produit "un acte de naissance de l’Etat de Palestine dans sa réalité" . L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU a parlé, elle, d'une "résolution malheureuse et contre-productive." Selon Susan Rice , elle "met encore plus d’obstacles sur le chemin vers la paix, et c’est pour cela que les Etats-Unis ont voté contre." Quel impact de cette nouvelle donne diplomatique sur la politique intérieure israëlienne ? Décryptage des élections législatives à venir avec Grégory Philips :

Écouter
4 min
Écouter

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......