LE DIRECT

Bagdad Irak, ou les Irakiens 10 ans après le 11 septembre

43 min

Nous sommes tous des Américains écrit Jean-Marie Colombani au lendemain du 11 septembre. Et si le 7 octobre l'Afghanistan apparaît aux yeux du monde comme un terrain de riposte presque naturel pour les États-Unis, 18 mois plus tard, la donne a changé.

L'invasion de l'Irak n'aura jamais la légitimité internationale de l'aventure afghane. Les images satellite brandies par Colin Powell à la tribune de l'ONU, en février 2003, ne convaincront personne.

Jamais Bush ni Blair ne trouveront les armes de destruction massive soi-disant dissimulées par Saddam Hussein. Qu'importe, la corde est nouée entre les décombres du World Trade Center, la menace terroriste qui étouffe l'Amérique et le dictateur de Bagdad.

Mars 2003, la bannière étoilée attaque, suivie notamment par l'allié britannique. Neuf mois de traque et puis Saddam Hussein est piégé dans son trou, à Tickrit, avant d'être pendu, après un simulacre de procès.

Mais depuis, en 8 ans, qu'est devenu l'Irak ? A Saddam succède une démocratie paralysée : chiites, sunnites, kurdes, se disputent le pouvoir plus qu'ils ne le partagent. La guerre civile a fait des milliers de morts. Al-Qaida a pris pied dit-on dans le pays et 50.000 soldats américains patrouillent toujours sur les terres de Saddam.

2003-2011, où va Bagdad, Irak, c'est un reportage d'Angélique Férat .

Intervenants
  • directeur de recherche au CNRS, historien spécialiste du Moyen-Orient, en particulier de l'Irak, de la Syrie et du Liban
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......