LE DIRECT
Explantation du cœur natif avant une greffe, hôpital Henri Mondor.

Don d’organes : l’Espagne au cœur de l’Europe

55 min
À retrouver dans l'émission

Avec 43,4 donneurs pour un million d'habitants décédés (28,7 en France), l'Espagne détient depuis 25 ans le record mondial de don d'organes. Pourtant, en Europe, 90 000 personnes attendent une transplantation pour 10 500 dons par an. Comment pallier le manque d'organes? Reportage de Sarah Maquet.

Explantation du cœur natif avant une greffe, hôpital Henri Mondor.
Explantation du cœur natif avant une greffe, hôpital Henri Mondor. Crédits : RAGUET H. / BSIP - AFP

Rediffusion de l'émission du 13/10/2017

En France, du 16 octobre au 3 novembre 2017 , l'Agence de la biomédecine réalise une campagne nationale de sensibilisation à la greffe rénale à partir d'un donneur vivant. Une mobilisation alors que le 17 octobre marque la journée mondiale du don d'organes et de la greffe, promulguée en 2005 par l'Organisation mondiale de la santé.

En France, 57 000 personnes vivent grâce à une greffe. En 2016, 5 891 greffes ont été effectuées, dont 477 de cœurs,, 371 de poumons, 1 322 de foies, 3 615 de reins (y incluant 576 avec donneurs vivants). En cinq ans, le nombre de greffes d'organes a augmenté de 17 %. Malgré cela, plus de 20 000 patients restent en attente d'un organe en France.

Marie, habitante de Las Palmas (Îles Canaries), attend depuis neuf mois une transplantation de poumon à Madrid (à plus de 2000 km de chez elle). Son fils de 27 ans l'accompagne.
Marie, habitante de Las Palmas (Îles Canaries), attend depuis neuf mois une transplantation de poumon à Madrid (à plus de 2000 km de chez elle). Son fils de 27 ans l'accompagne. Crédits : Sarah Maquet - Radio France

Pour réduire cette attente, chaque pays encourage au don. En France, comme en Espagne, s'applique la règle du consentement présumé. Selon la loi Caillavet du 22 décembre 1976, « des prélèvements peuvent être effectués à des fins thérapeutiques ou scientifiques sur le cadavre d’une personne n’ayant pas fait connaître de son vivant son refus d’un tel prélèvement ». Une loi renforcée au 1er janvier 2017 par la mise en place d'un site Internet , le registre national du refus. Objectif de cette réforme : faire passer en trois ans le taux d’opposition des familles de 32,5 % à 25 %.

En France, on compte 28,7 donneurs par million d'habitants décédés. Un chiffre du rapport 2016 du Conseil de l'Europe et de l'Organisation espagnole des transplantations (ONT). Selon cette publication, l'année dernière les pays européens avec le plus grand nombre de donneurs par million d'habitants étaient : l'Espagne (43,8), la Croatie (39,5), le Portugal (32,7), la Belgique (30,8), l'Islande (30) et la France (28,7). Les Etats-Unis comptent, quant à eux, 30,8 donneurs par million d'habitants décédés.

La carte européenne 2016 des donneurs d'organes par million d'habitants décédés :

Nombre de donneurs d'organes décédés par million d'habitants (2016)
Nombre de donneurs d'organes décédés par million d'habitants (2016) Crédits : Conseil de l'Europe et ONT

Fin septembre, s'est tenu à Barcelone, le 18e congrès de la Société européenne de transplantation d’organes. L'occasion d'échanger sur les dernières recherches en matière de greffons et sur l'éthique, question au cœur des débats sur le don d'organes. L'OMS estime à près de 10 000 le nombre d'opérations clandestines réalisées chaque année dans le monde, soit entre 5% à 10% des transplantations mondiales annuelles.

Écouter
2 min
Thierry Berney, président de la Société européenne de transplantation d'organes (ESOT) détaille l'exemple iranien pour la promotion du don de rein de son vivant.

En 2015, en France, plus de 500 patients sont morts alors qu’ils étaient sur une liste d'attente pour obtenir une greffe.

Infographie pour la France publiée fin janvier dernier :

Crédits : Visactu

Musique et extraits du film Tout sur ma mère de Pedro Almodovar. Le réalisateur espagnol aborde également le sujet du don d'organes dans ses films La fleur de mon secret et Parle avec elle. « Don d’organes : l’Espagne au cœur de l’Europe », présentation : Aurélie Kieffer, réalisation : Annie Brault, reportage : Sarah Maquet.

Intervenants
  • Directeur de l'activité de prélèvement et de greffes d'organes et de tissus en France à l'Agence de la Biomédecine.
  • Chef de l'Unité de Bioéthique au Conseil de l'Europe
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......