LE DIRECT

Entre low cost et classe affaires, quel plan de vol pour Air France ?

44 min

Air France en chiffres en septembre 2014 lors de la grève de ses pilotes
Air France en chiffres en septembre 2014 lors de la grève de ses pilotes

Rediffusion du 13/02/2015
Il y a les compagnies historiques, celles qui, comme Air France depuis 1933, proposent de faire du ciel le plus bel endroit de la terre. Mais qui voient leurs marges mangées peu à peu par quelques insolentes.

Depuis les années 90, d’autres compagnies sont venues couper les ailes des géants nationaux. Elles parient sur une clientèle qui va accepter de rogner sur tout. Sur les services d’abord : plus de bagage gratuit en soute, ni de plateau repas, des aéroports lointains et des sièges étriqués.

Les low-cost osent aussi rogner sur le droit du travail, les salaires (historiquement élevés dans la profession) et se jouer du fisc français.

C’est ainsi que RyanAir d’abord, puis Easyjet aujourd’hui sont devenues les compagnies les plus rentables d’Europe.

Mais ce n’est pas tout. A l’autre bout de la chaîne, d’autres jeunes pousses concurrencent les « historiques » comme Air France. Elles ont grandi à une vitesse vertigineuse. Emirates a 30 ans, Etihad et Qatar Airways, 20 ans à peine : elles parient d’abord sur leur localisation fantastique (le Golfe) à la croisée de 3 continents, ensuite sur leur goût du luxe, et leur savoir faire. Elles alignent une flotte rutilante et des résultats impressionnants. Emirates, par exemple, génère 18 milliards de chiffre d’affaires et compte 57 Airbus A 380, les plus gros avions du monde.

« Entre low cost et classe affaires, quel plan de vol pour Air France ? ». C’est une enquête d'Hakim Ka smi .

Bar à bord d'un A380 de la compagnie Emirates
Bar à bord d'un A380 de la compagnie Emirates

Vidéo : pour la première fois depuis 1998, Easy Jet vient de modifier l'aspect extérieur de ses fuselages

Intervenants
  • économiste, professeur d’économie à Paris 1 Sorbonne et vice-président de l'Autorité de la concurrence.
À venir dans ... secondes ...par......