LE DIRECT

Iran : les mots interdits

43 min

Tout paraît bien ficelé cette fois ci.

Le Guide de la révolution, l'ayatollah Khamenei et son clan conservateur ne se laisseront plus déborder par la vague Verte qui avait submergé les rues de Téhéran, mais aussi de Chiraz ou Tabriz. C'était il y a 4 ans exactement. Contestation déterminée d'une élection qui avait soi-disant confirmé Mahmoud Ahmadinejad dans son fauteuil de président.

Une supportrice de Mohammad Bagher Ghalibaf, maire de Téhéran, le 7 juin 2013
Une supportrice de Mohammad Bagher Ghalibaf, maire de Téhéran, le 7 juin 2013 Crédits : Abedin Taherkenareh - Maxppp

Non. Cette fois, les têtes sont tombées avant le scrutin. Plus d'opposants réformateurs : Moussavi et Karoubi (qui étaient candidats en 2009) sont en résidence surveillée. Pas question non plus de laisser l'ancien Président Rafsandjani tenter un retour, à 78 ans. C'est lui qui avait piloté la candidature Moussavi, toujours en 2009.

Tout se jouera donc entre conservateurs, puisque même Mashai, le poulain de l'actuel Président, a été retoqué par le Conseil des Gardiens de la Constitution, qui considère qu'il pratiquerait un islam "déviationniste". Il n'est pas certain de toutes façons qu'un proche d'Ahmadinejad ait eu les faveurs du peuple tant la situation socio-économique du pays est catastrophique. Le « toman », la monnaie iranienne, s'est effondrée sous le coup des sanctions occidentales. Elle a perdu la moitié de sa valeur. L'inflation et le chômage explosent. Et sur fond de guerre en Syrie et de bras de fer nucléaire, qui se soucie vraiment de la volonté des électeurs ?

A une semaine des élections en Iran, témoignages de l'intérieur recueillis par Ludovic Piedtenu et Lara Badalian .

Intervenants
  • dessinateur et illustrateur d'origine iranienne
  • Professeure de sociologie, directrice du département de sciences sociales et du CEDREF à l'Université de Paris (ex Paris 7 Diderot)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......