LE DIRECT

Kurdistan irakien : la naissance d'un pays

44 min

Avec sa capitale Erbil, aux centres commerciaux flambants neufs et à la sécurité palpable dans les rues, avec son Parlement et ses institutions indépendantes (sur lesquelles règnent tout de même deux principales familles autrefois ennemies héréditaires et aujourd’hui alliées : les Barzani et les Talabani), le Kurdistan irakien fait sans aucun doute rêver toute une communauté kurde, déchirés entre 4 Etats : Turquie, Irak, Iran et Syrie.

En Irak, après les massacres infligés par Saddam Hussein à la fin des années 80, tout le monde a en mémoire le gazage de Halabja, après la révolte qui suivit la guerre du Golfe.

Après la chute dictateur en 2003 et avec la bénédiction des Américains, les quelques 5 millions de Kurdes d’Irak sont enfin parvenus à gérer eux-même leur territoire. Territoire riche en pétrole (45 milliards de barrils en sous-sol). Territoire que les Peshmerga viennent encore d’agrandir vers Kirkouk, à la faveur du chaos qui règne depuis cet été, après la progression fulgurante des combattants de Daesh, à la fois en Irak (aux portes de leur territoire autonome) et en Syrie, où résistent désespérément leurs cousins kurdes de Kobané.

"Kurdistan irakien : la naissance d’un pays", c'est un Magazine d'Eric Biegala , avec François Rivalan.

Intervenants
  • Médecin, ancien consul général de France à Erbil au Kurdistan d'Irak, chargé d'enseignement à la Paris School of International Affairs de Sciences Po Paris.
À venir dans ... secondes ...par......