LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Kurdistan irakien : la naissance d'un pays

44 min

Avec sa capitale Erbil, aux centres commerciaux flambants neufs et à la sécurité palpable dans les rues, avec son Parlement et ses institutions indépendantes (sur lesquelles règnent tout de même deux principales familles autrefois ennemies héréditaires et aujourd’hui alliées : les Barzani et les Talabani), le Kurdistan irakien fait sans aucun doute rêver toute une communauté kurde, déchirés entre 4 Etats : Turquie, Irak, Iran et Syrie.

En Irak, après les massacres infligés par Saddam Hussein à la fin des années 80, tout le monde a en mémoire le gazage de Halabja, après la révolte qui suivit la guerre du Golfe.

Après la chute dictateur en 2003 et avec la bénédiction des Américains, les quelques 5 millions de Kurdes d’Irak sont enfin parvenus à gérer eux-même leur territoire. Territoire riche en pétrole (45 milliards de barrils en sous-sol). Territoire que les Peshmerga viennent encore d’agrandir vers Kirkouk, à la faveur du chaos qui règne depuis cet été, après la progression fulgurante des combattants de Daesh, à la fois en Irak (aux portes de leur territoire autonome) et en Syrie, où résistent désespérément leurs cousins kurdes de Kobané.

"Kurdistan irakien : la naissance d’un pays", c'est un Magazine d'Eric Biegala , avec François Rivalan.

Intervenants
  • Médecin, ancien consul général de France à Erbil au Kurdistan d'Irak, chargé d'enseignement à la Paris School of International Affairs de Sciences Po Paris.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......