LE DIRECT

La thérapie de la liberté, l’hôpital psychiatrique de Cadillac

49 min

A la sortie de l'hôpital psychiatrique, retrouver le contact avec le monde extérieur
A la sortie de l'hôpital psychiatrique, retrouver le contact avec le monde extérieur Crédits : Julie Gacon - Radio France
A la sortie de l'hôpital psychiatrique, retrouver le contact avec le monde extérieur Julie Gacon © Radio France Comment se reconstruit-on lorsque l'on sort d'un long séjour en hôpital psychiatrique ? Où s'installer quand nos voisins ont peur de nous ? Qui rejoindre quand la famille a fui ? Comment enfin réorganiser sa vie parmi des adultes pour qui les frontières de la "normalité" sont si sérieusement établies ? A Cadillac, une petite ville à 45 kilomètres au sud-est de Bordeaux, les anciens patients de l'hôpital vivent parmi les habitants, habitent des logements du centre-ville et sont suivis socialement par un GEM, un Groupe d'entraide mutuelle qui les aide à trouver leurs repères. Hôpital psychiatrique de Cadillac: la thérapie de la liberté, **un reportage de Julie Gacon** , prise de son de Christophe Goudin, présenté par Marion Lhour et réalisé par Annie Brault. Reportage suivi d'un débat sur la réforme de la psychiatrie, votée ce mardi par le Parlement. Nos invités : **André Flajolet, député UMP du Pas-de-Calais** , et **Mickaël Guyader, psychiatre, membre du** [collectif des 39 contre la nuit sécuritaire](http://www.collectifpsychiatrie.fr/). **> Découvrez aussi ci-dessous de nombreux compléments multimédia :**
En cellule d'isolement à Cadillac (Gironde)
En cellule d'isolement à Cadillac (Gironde) Crédits : Julie Gacon - Radio France
En cellule d'isolement à Cadillac (Gironde) Julie Gacon © Radio France Le temps où certains patients pouvaient passer la plus grande partie de leur vie à l’hôpital psychiatrique est, sauf peut-être à de rares exceptions près, révolu. Que ce soit en hospitalisation d’office (HO) décidée par le préfet, en hospitalisation à la demande d’un tiers (HDT) ou en hospitalisation libre, le patient est dès son arrivée pris en charge par une unité d’admission où la durée moyenne de séjour est de deux mois. **Visite guidée dans l’une de ces unités d’admission, au Centre hospitalier de Cadillac** : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) Lors de notre visite, proposée par le directeur de l’hôpital M. Jacques Laffore, nous sommes abordés par **un jeune patient** : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png)
Jacques Laffore, directeur du Centre hospitalier de Cadillac (Gironde)
Jacques Laffore, directeur du Centre hospitalier de Cadillac (Gironde) Crédits : Julie Gacon - Radio France
Jacques LafforeJulie Gacon © Radio France **Jacques Laffore, directeur du Centre hospitalier de Cadillac** A la tête de l’hôpital de Cadillac depuis un an et demi, **Jacques Laffore** avait plusieurs raisons d’être attiré par cet établissement : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) Une telle organisation relève du **« secteur »** , qui structure la psychiatrie depuis 1960 en France : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) L’hôpital de Cadillac n’échappe pas au sur-effectif de patients - à moins que ce ne soit un sous-effectif de soignants ? : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) **Franck Sinet, infirmier psychiatre et membre de la CHSCT de l'hôpital** Le **manque de moyens de l’hôpital** : c’est ce que dénoncent les syndicats depuis longtemps. Depuis les années 70, plus de 50.000 lits d’hospitalisation ont été fermés en psychiatrie publique, sans que soient créées suffisamment de structures alternatives. **Franck Sinet** : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) Il revient aussi sur **son métier, en voie de disparition** : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) La réforme de la psychiatrie qui entrera en vigueur au 1er août instaure **des soins ambulatoires, c’est-à-dire à domicile, sous contrainte** . La réaction, inquiète, de Franck Sinet : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) Malgré les lois « d’humanisation » des hôpitaux psychiatriques, dès 1952, la vie en établissement est de plus en plus régentée par des normes que Franck Sinet qualifie d’inapplicables et qui ont cassé, dit-il, la relation avec les patients : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png)
Nathalie Serres
Nathalie Serres Crédits : Julie Gacon - Radio France
Nathalie Sourbès Julie Gacon © Radio France **Nathalie Sourbès, éducatrice spécialisée du **Groupe d’entraide mutuelle** de Cadillac** Elle travaille à quelques pas du centre hospitalier. Quand ils franchissent la porte du 73, rue Cazeaux Cazalet, les malades stabilisés deviennent « usagers », et ce qu’ils viennent y chercher n’a rien de médical : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) Au GEM aussi, **on déplore le manque de moyens** de l’hôpital public : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) **Des rencontres fortes à Cadillac : Boumtom, Joël, Sylvie, Michèle, Anthony, Guillaume, Michel, Christine, Sophie, Daniel….**
Joël
Joël Crédits : Julie Gacon - Radio France
Joël Julie Gacon © Radio France **Joël ** nous a reçus chez lui, dans son appartement du centre de Cadillac : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png)
Boumthom
Boumthom Crédits : Julie Gacon - Radio France
Boumthom Julie Gacon © Radio France **Boumthom** nous a offert un moment rare, dans son intimité : l’interprétation de trois chansons… dont l’une est de sa création : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png)
Michèle
Michèle Crédits : Julie Gacon - Radio France
Michèle Julie Gacon © Radio France **Michèle** n’a jamais effectué de séjour à l’hôpital psychiatrique, mais elle est une observatrice involontaire des allées et venues de l’établissement, dont la conciergerie se trouve… quasiment sur le pas de sa porte. Et elle aussi, est une « usagère » du GEM, pour des raisons différentes. Discussion lors de la préparation d’une affiche pour la prochaine sortie : la mer : ![](/sites/all/modules/rf/rf_ressource_son/mini_player.png) **> Découvrez également les [**plus de 2 siècles d’histoire asilaire de Cadillac** ](/2011-06-03-cadillac-plus-de-200-ans-d’histoire-asilaire.html "Cadillac : plus de 200 ans d’histoire asilaire")** Merci à tous les éducateurs spécialisés du GEM de Cadillac : Nathalie, Véronique, Jacky, Thomas, Anna, Françoise : leur patience et leur bienveillance furent précieuses. A Anthony, Guillaume, Michèle, Joël, Boumthom, Sylvie, Sophie, Christine, Michel, de nous avoir accordé leur confiance. A Jacques Laffore, directeur de l’hôpital, pour le temps qu’il a bien voulu nous accorder, et sa patiente gentillesse. A Michel Benezech, maître des archives et inépuisable guide historique. A Hervé de Gabory, maire de Cadillac et président du Conseil d’administration de l’hôpital. Et à Françoise Henry-Morlier, administratrice générale du château de Cadillac, pour son accueil rafraîchissant par 35 degrés à l’ombre...
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......