LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'émigration clandestine d'Algérie

50 min

Plage de Sidi Salem, point de départ à 600km d'Alger
Plage de Sidi Salem, point de départ à 600km d'Alger
Plage de Sidi Salem, point de départ à 600km d'Alger © REUTERS/Louafi Larbi Les Algériens voteront dans une dizaine de jours pour une présidentielle sans suspens. Abdelaziz Bouteflika a en effet obtenu la modification de la Constitution pour briguer un nouveau mandat. Cette situation politique bloquée accroît le malaise de la population, qui est aussi d'ordre social et économique. De plus en plus d'Algériens font donc le choix de l'exil. On les appelle en arabe les Haragas, ce qui signifie à la fois ceux qui brûlent leurs papiers et ceux qui brûlent les frontières. Ce sont les candidats à l'émigration clandestine à Annaba, ville de la cote est du pays. Ils forment une nouvelle génération prête à tout pour rejoindre l'eldorado européen. Plusieurs milliers d'entre eux ont déjà pris la mer et risqué leur vie pour aller en Sardaigne, à 250 kilomètres de là. "L'émigration clandestine d'Algérie", un magazine de **Mehdi Benchelah** .
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......