LE DIRECT

Les enfants perdus de la révolution libyenne

44 min

Il avait dirigé la Libye d’une main de fer pendant plus de 40 ans. Avec lui, s’est effondré l’Etat qu’il portait pratiquement seul, en autocrate absolu. Il aura fallu huit mois d’insurrection pour chasser Mouammar Kadhafi, mais trois ans après sa mort le pays se déchire.

Magazine de la rédaction, Libye
Magazine de la rédaction, Libye Crédits : Omar Ouahmane - Radio France

Les autorités politiques sont incapables de désarmer les tribus et leurs milices règnent sur plusieurs régions. Le Parlement, dominé par les islamistes, a fait tomber en mars dernier Ali Zeidan - Premier ministre libéral et totalement impuissant. Trois jours avant sa destitution, les séparatistes de la Cyrénaïque, dans l’Est, étaient parvenus à livrer du brut à un pétrolier nord-coréen. Il a fallu l’intervention des Américains pour arraisonner le navire. Les sécessionnistes qui tiennent les puits de pétrole ont divisé la production par 6 et assèchent le budget de l’Etat.

A cette humiliation de Tripoli s’ajoutent des combats constants : hier encore, les milices de Misrata, si prestigieuses et surarmées depuis qu’elles ont capturé Kadhafi, sont entrées dans le Sud de la capitale, où elles défient celle de Zentan, milice berbère qui contrôle l’aéroport international depuis trois ans.

Sans oublier l’offensive du général à la retraite Haftar qui vient de se lancer avec plusieurs unités régulières contre les islamistes.

Pour sortir de l’impasse on parle de législatives le 25 juin quand la Constitutante vient tout juste d’être élue.

« Les enfants perdus de la révolution libyenne » , c'est un reportage d’Omar Ouahmane

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......