LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les oubliés du modèle allemand

42 min

On peut vraiment parler d’une Allemagne à deux faces : la face dorée, celles des PME florissantes, parfois implantées dans la campagne profonde, mais dont les carnets de commande débordent. Comme Trumpf, qui truste un quart du marché mondial des machines outils, pour plus de 2 milliards d’euros de chiffres d’affaires.

Même les Chinois viennent visiter ces pépites et s’inspirer d’une politique de formation en alternance, par exemple, qui permet aux entreprises familliales de se hisser souvent au premier rang mondial dans des secteurs dont on aurait à peine idée.

Pékin est d’ailleurs le 3ème partenaire commercial de l’Allemagne, derrière les Pays Bas et la France.

Une Allemagne dont les salaires auront augmenté en moyenne de 2,3% cette année, jusqu’ à 5% dans la métallurgie, après une négociation serrée avec les syndicats.

Ici, la croissance ne dépassera pas ½ point cette année mais frôlera les 2% l’an prochain. Et on espère un chômage en baisse, à 6,7% de la population active.

Voici donc pour l’Allemagne qui réussit.

Mais il y a aussi l’envers du décor, qu’on attribue d’ailleurs aux réformes Schröder, quand le chancelier social démocrate (SPD) avait libéralisé le marché du travail, poussant des centaines de milliers de personnes vers des emplois précaires.

Lise Jolly nous emmène à la découverte du revers de la médaille Merkel, l'Allemagne des très bas salaires et des mini retraites.Présentation de Tara Schlegel, en direct de Berlin. Réalisation : Annie Brault.

Intervenants
  • journaliste allemand, analyste économique chez Fuchs Briefe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......