LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Robot ergo sum, vivre avec les robots

41 min

Les robots sont désormais à nos côtés jusque dans l'espace. Doués de la parole, comme Kirobo, 35 ans après "La Guerre des Étoiles". Souvent pour nous débarrasser du "travail forcé", comme le signifiait le mot d'origine tchèque "robota", lancé en 1920 par l'écrivain Karel Čapek grâce à son frère.

Bandeau robot et homme
Bandeau robot et homme Crédits : Composer - Fotolia

Ces robots ont très souvent été pensés pour faire le "sale boulot" : à l'usine, sur des terrains militaires, via notamment des drones, ou dans les cuisines de restaurants. Mais ils nous tiennent aussi compagnie, nous soignent, ou encore jouent du théâtre, de la musique ou dansent ! Au point qu'un avocat français vient de lancer un département de droits des robots.

Equipes du laboratoire Lusage de l'hôpital Broca, du Centre de Robotique Intégrée d'Île-de-Fce et robots Sami, Buddy et Kompaï
Equipes du laboratoire Lusage de l'hôpital Broca, du Centre de Robotique Intégrée d'Île-de-Fce et robots Sami, Buddy et Kompaï

Certains ne cessent de nous prédire une "robolution", la prochaine grande révolution industrielle. Avec un marché estimé pour la seule robotique de service (professionnelle et personnelle), à 100 milliards d’euros en 2020 par la Commission européenne ! Un marché multiplié par 30 en 10 ans ! Ou selon le cabinet Xerfi, plus prudent, à 20 milliards d'euros en 2015 (vidéo ci-dessous). Mais si un centre de l'Université de Cambridge étudie déjà très sérieusement la menace d'une révolte des robots, quantité de barrages ne serait-ce que techniques demeurent, comme la question des batteries.

Reportages sur les robots d'aujourd'hui et de demain au Japon et en France, de Frédéric Charles et d'Eric Chaverou. Réalisation : Annie Brault.

Reportage notamment à l'hôpital Broca, à Paris, en compagnie des robots du Centre de robotique intégrée d'Ile de France (Criif).

Copyright image ci-dessus : Composer / Fotolia

> Magazine exceptionnellement suivi d'un débat en direct et en public du Palais de Tokyo, à Paris, à l'occasion des 50 ans de France Culture.

Invités : la journaliste Marie-Noëlle Himbert et Rodolphe Gelin, directeur de la Recherche de la société française Aldebaran Robotics. Débat mené par Tara Schlegel et Eric Chaverou. Avec la complicité d'Abdelhak El Idrissi :

Écouter
27 min
"Robot ergo sum, vivre avec des robots". Prolongation du débat du Magazine de la rédaction

> Et en complément, découvrez ci-dessous une sélection de liens, livres et de vidéos, ainsi que des bonus sonores :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Vidéo des robots humanoïdes ouvriers japonais évoqués au début de ce Magazine par Frédéric Charles :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix


Frédéric Charles, notre correspondant au Japon_, qui nous explique si les robots sont si présents dans le quotidien des Japonais :

Écouter
2 min
Écouter

Frédéric Charles qui a aussi rencontré pour nous Genthiane Venture, une chercheuse française partie là-bas à la rencontre des robots humanoïdes , il y a 9 ans. A la tête désormais de son propre laboratoire de robotique, à l’université d'agriculture et de technologie de Tokyo, elle suit de très près tous les travaux menés dans l’archipel. Mais elle reste prudente sur les avancées de ces machines à nos côtés :

Écouter
4 min
Écouter

Le marché devient mûr mais avec des investisseurs frileux en France

_Vincent Dupourqué est le pdg fondateur de Robosoft, petite entreprise de robotique de 25 salariés installée à Bidart. _Société pionnière née en 1985 de l'INRIA (l'Institut national de recherche en informatique et automatique), elle est notamment à l'origine du robot Kompaï (compagnon en basque) ou d'une machine qui nettoie la pyramide du Louvre depuis des années. Avec pour principal client le ministère de la Défense. Pourtant, comme presque toutes en France selon Vincent Dupourqué, elle "survie" :

Écouter
15 min
Écouter
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Des robots pour se soigner ?

Plus de 20% des Japonais ont plus de 65 ans. Soit la plus grande proportion au monde. A tel point qu'on y a vendu cette année davantage de couches pour personnes âgées que pour bébés ! Et si le taux de natalité continue de baisser, ils seront plus de 40 % en 2060, indique une étude officielle publiée en janvier. On comprend leurs travaux de longue date sur des robots d'assistance ou compagnon. Paro en est un symbole. Un drôle de bébé phoque inventé il y a 20 ans et commercialisé en 2004. En 2009, 5 patients atteints d'un alzheimer sévère, encadrés notamment par la psychologue Sandra Boespflug, l'ont testé à l'hôpital Broca, à Paris (APHP), via le laboratoire LUSAGE :

Écouter
4 min
Écouter

Neuropsychologue à l'hôpital Broca, Souad Damnée finalise elle "Les gérontechnologies et vous". Un projet de deux ans, auquel ont participé régulièrement une trentaine de personnes d'une moyenne d'âge de 75 ans sans troubles de mémoire particuliers. Pré bilan, alors que la CNIL vient d'appeler à la vigilance sur les gérontechnologies :

Écouter
3 min
Écouter
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A Reims, le chirurgien urologue Alain Hérard est un des pionniers en France de la micro chirurgie grâce au robot américain Da Vinci, son "co-manipulateur" depuis 7 ans. Cette machine a été achetée 1,7 million d'euros, pour 120.000 euros par an de maintenance, mais elle profite au patient avec une "invasion" moindre et un meilleur rétablissement. Tout en préservant le nombre de personnels au bloc :

Écouter
10 min
Écouter

Ou pour tuer ?

Officiellement, l’état major français rejette l’objectif du robot tueur autonome. Mais les États-Unis, Israël ou la Russie sont bien plus ambigus. Et Human Rights Watch a appelé à l’interdiction préventive de ces nouvelles machines, alors que Samsung a installé depuis 3 ans à la frontière coréenne une sentinelle meurtrière explique notamment Gérard de Boisboissel, ingénieur de recherche à Saint-Cyr Coëtquidan :

Écouter
21 min
Écouter
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Les machines, c'est aussi un peu nous ! C'est ça que j'ai compris en faisant ce spectacle. »

Blanca Li se confie dans sa "fabrique", à Paris, où elle a conçu tous ses spectacles, y compris "Robot", en tournée actuellement. La chorégraphe espagnole évoque sa rencontre et son travail avec les robots Nao et les "musiciens" machines de l'artiste Japonais Maywa Denki :

Écouter
15 min
Écouter

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

> Et découvrez encore ici d'autres vidéos surprenantes de robots

Dossier multimédia réalisé par Eric Chaverou

Intervenants
  • directeur de la Recherche de la société française Aldebaran Robotics
  • journaliste, réalisatrice de documentaires et scénariste de docu-fictions
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......