LE DIRECT

Sénat, les Barons de la République

45 min

En raison de leur mode d'élection, un suffrage indirect délégué à de grands électeurs, les sénateurs échappent à la lumière et à la frénésie médiatique. Ils vivent dans le secret du palais du Luxembourg, hors du monde, comme des aristocrates qui seraient devenus les gardiens du temple républicain.

Portrait-robot du sénateur
Portrait-robot du sénateur

Mais d’autres le qualifient de poussiéreux, conservateur, voire de « Musée Grévin ».

Le Sénat, sis au Palais du Luxembourg, renouvelle ce dimanche la moitié de ses élus.

Le mode de scrutin, comme l’institution, paraît presque d’un autre temps. C’est un suffrage indirect puisque de « grands électeurs » représentants du peuple choisissent les 348 sénateurs. Et 178 remettent leur mandat en jeu, cette fois ci.

A 95%, ce sont des maires et des conseillers municipaux qui votent. Et la vague bleue qui a submergé les municipales au printemps dernier a toutes les chances de faire basculer le Sénat à droite. La présidence socialiste était d’ailleurs une anomalie historique puisque jamais auparavant la Chambre Haute n’avait penché à gauche. La majorité n’a que 6 sièges d’avances, et il est évident que le rapport de force va s’inverser ce week-end.

Mais quelle sera l’ampleur de la défaite ?

Le Sénat deviendra-t-il un contre pouvoir et l’instrument d’une reconquête pour la droite ?

Et au-delà de cela à quoi sert aujourd’hui cette deuxième chambre parlementaire ?

"Sénat, les Barons de la République", c'est une enquête de Stéphane Robert .

Le Sénat, comment ça marche ?
Le Sénat, comment ça marche ?
Intervenants
  • politologue, enseignant-chercheur en sciences politiques et chercheur associé au CERSA (Centre d'Etudes et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......