LE DIRECT
Les suprémacistes blancs et les contre-manifestants s'affrontent à Charlottesville

Etats-Unis : le spectre de Charlottesville / Faut-il désoccidentaliser l’humanitaire ?

1h09

Un an après les émeutes de Charlottesville, les affrontements entre l’ultra gauche et l’extrême droite américaines continuent de secouer le pays. Et en deuxième partie d’émission, alors que les scandales secouent l’humanitaire, entretien avec le vice-président d’Action contre la faim P. Micheletti.

Les suprémacistes blancs et les contre-manifestants s'affrontent à Charlottesville
Les suprémacistes blancs et les contre-manifestants s'affrontent à Charlottesville Crédits : Samuel Corum/ Anadolu Agency - AFP

Etats-Unis : le spectre de Charlottesville

« Vous ne nous remplacerez pas. » Voilà le cri de ralliement des suprémacistes blancs, membres du Ku Klux Klan et néo-nazis il y a un an à Charlottesville. Tous étaient rassemblés ce jour-là pour protester contre le démantèlement d’une statue du général Lee. Face à eux, une contre-manifestation d’antifascistes. La situation dérape brutalement lorsqu’un jeune néo-nazi fonce en voiture dans le groupe et tue Heather Hayer, une militante pour les droits civils. Donald Trump renvoie alors les militants dos à dos. C’est la première fois qu’un président américain refuse de condamner, au moins au début, les violences de l’extrême-droite.

Un an plus tard, alors qu’un nouveau rassemblement se prépare, à Washington cette fois, faut-il s’attendre à de nouveaux affrontements ? Quels sont les nouveaux visages de l’alt-right, la droite alternative ? Et jusqu’à quel point peut-elle peser dans les élections de mi-mandat face à une gauche qui organise la riposte ? 

Avec Françoise Coste, historienne spécialiste de la droite américaine, Corentin Sellin, chroniqueur pour Explicite, spécialiste de politique américaine, co-auteur des Etats-Unis et le monde (1823-1945) aux Editions Atlande (2018), François Weil, historien spécialiste des Etats-Unis, professeur associé à l’EHESS. Il prépare un livre sur Charlottesville qui paraîtra chez Fayard.

Faut-il désoccidentaliser l’humanitaire ?

Des enfants de l'école de Tabarre boivent, le 25 septembre 2010 à Port-au-Prince, lors d'une livraison de fournitures scolaires dans le cadre de l'opération "Un cartable pour Haïti".
Des enfants de l'école de Tabarre boivent, le 25 septembre 2010 à Port-au-Prince, lors d'une livraison de fournitures scolaires dans le cadre de l'opération "Un cartable pour Haïti". Crédits : Patrice Coppée - AFP

La révélation a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le monde de l’aide. En février dernier, le Times dévoilait que le directeur d’Oxfam en Haïti avait organisé une soirée avec des prostituées haïtiennes dans les locaux de l’ONG peu après le tremblement de terre de 2010. Le mois dernier, c’est un rapport parlementaire britannique qui estimait que l’exploitation sexuelle est « endémique » dans le milieu humanitaire. Ces scandales ont largement relancé les accusations de néocolonialisme. Le secteur humanitaire hérité des années 70 peine toujours à se réformer et fait face à de nouveaux défis : la complexité croissante des terrains d’intervention et la stigmatisation des ONG d’aide aux migrants. Alors faut-il désoccidentaliser l’humanitaire ?

Avec Pierre Micheletti, médecin, vice-président d’Action contre la faim, co-directeur du master « Politiques et pratiques des Organisations Internationales » de  l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble. Son livre Une mémoire d’Indiens, récit d’un médecin du monde paraîtra en septembre aux Editions Parole.

Intervenants
  • historienne spécialiste de la droite américaine
  • historien spécialiste des Etats-Unis, professeur associé à l’EHESS
  • professeur agrégé d’histoire et spécialiste des Etats-Unis, chroniqueur pour Les Jours
  • médecin, vice-président d’Action contre la faim, co-directeur du master « Politiques et pratiques des Organisations Internationales » de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......