LE DIRECT
René Char et Jack Lang

René Char ou les malheurs de la réussite poétique

3 min
À retrouver dans l'émission

Si ça ne va pas fort aujourd’hui dites-vous que vous auriez pu être René Char et connaître les vacheries de la gloire.

René Char et Jack Lang
René Char et Jack Lang Crédits : Serge ASSIER / Contributeur - AFP

Le poète René Char n’a jamais été dupe de la réussite, plus précisément, il n’a jamais cru en "la bonne foi du vainqueur". Oui mais voilà, il est arrivé quelque chose de terrible à René Char, il est aujourd’hui le poète que l’on préfère citer. 

Lorsqu’un politique, un PDG, un cuistre, se transforme en personnage en quête d’auteurs, la providence a une voix : celle de René Char. Pedigree impeccable : poète français de gauche, né dans le Luberon près d’un demi-siècle avant la Saab décapotable, quand le chic parisien s’arrêtait au plus bas à Evian, résistant de la première heure laissant cependant à d’autres, moins méritants, sa part d’honneur à la Libération. 

Du coup, ce poète qui aimait le bonjour des simples et le commerce des rusés, affectionnait la compagnie des braconniers et des saisonniers, fréquente assidûment le Racing et le Siècle, à titre posthume. La maxime de Jean-Marie Messier ? Une phrase de René Char bien sûr, "Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront", car J2M n’a pas hésité à l’imposer sa chance et à serrer son bonheur : 21 millions d’euros en guise d’indemnités de départ, alors qu’il laissait Vivendi dans un état proche de mai 1940. 

Hélas pour la postérité de Char, J2M n’est pas un cas isolé : parmi les dirigeants, le poète est plébiscité. Même les plus rétifs à la poésie savent que s’ils utilisent leur proverbe préféré "si tu veux un ami, achète-toi un chien", ils risquent le désaveu. Alors, ils fouillent chez Char et disent, l’air inspiré, "agir en primitif et prévoir en stratège". Pour eux la phrase de Char veut dire : "je licencie, j’agis en primitif, donc je prévois en stratège". Bientôt, certains croiront que René Char est un disciple de Séguéla.

Le tort de Char a été d’écrire des phrases brèves, dont certaines sont compréhensibles. S’il avait fait long et ennuyeux, il aurait eu moins de succès. D’ailleurs même cela, ce n’est pas évident, regardez les Bienveillantes… Picasso savait-il que ses colombes allaient finir scotchées au-dessus de la machine à café ? Et Vivaldi imaginait-il que ses Quatre saisons soient embauchées en CDI par une multitude de centres d’appels, et finissent par se suicider en se jetant sur la première Pizza venue… Et le pauvre Victor Hugo, pensez-vous qu’il sait pour Notre-Dame de Paris ?

Mais un jour, René Char reviendra pour se venger, peut-être même dans cette Provence qu’il aimait tant. Ce jour-là, il récitera le CAC 40 au cours du festival d’Avignon. 

Et maintenant bonne journée puisque vous n’êtes pas René Char.

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......