LE DIRECT

Georges Perec (1936-1982)

1h

par Catherine Pont-Humbert Réalisation: Annie Douel Inclassable, atypique, totalement originale, l'oeuvre de Georges Perec marque un tournant dans le paysage littéraire français du XXe siècle. Sans doute peut-on la considérer- selon la proposition de Roland Barthes lorsqu'il définissait l'oeuvre littéraire- comme une polygraphie, une oeuvre encyclopédique qui épuise et « exténue une liste d'objets hétéroclites ». C'est le Perec romancier qui se révèle avec le prix Renaudot en 1965 pour Les Choses . Il n'a pas encore trente ans. C'est le Perec oulipien qui donne son chef-d'oeuvre » et reçoit le prix Médicis avec La Vie mode d'Emploi en 1978, quatre ans avant sa mort. Mais il faudrait aussi mentionner le Perec poète, dramaturge, joueur, cinéaste, anthropologue du quotidien. Et encore l'autobiographe qui a donné avec W ou le souvenir d'enfance un texte essentiel et émouvant sur la part du manque dans le ressort de l'écriture. Pour celui dont l'ambition était de « remplir un tiroir de la Bibliothèque nationale », l'écrit était le début et la fin de tout. Perec existait dans et par les textes. Ecrire était sa façon de s'approprier le monde, d'être au monde. Textes lus par Jacques Spiesser

Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......